Comment bien optimiser sa balise title et meta description ?

Les balises title et méta descriptions sont les premiers éléments que vos utilisateurs découvrent dans les SERPs (Page de résultats des moteurs de recherche) après avoir effectué leur recherche. Inutile de vous expliquer l’importance de ces données dans le classement de vos pages.

balise-title-meta-description

En fait c’est trop dur de résister… C’EST CE QU’IL Y A DE PLUS IMPORTANT !

En effet, la balise title et méta description font partie des principaux critères retenus par le célèbre algorithme Google pour positionner vos pages.

Alors quelles sont les règles à suivre pour optimiser parfaitement ces balises ? Quelles sont les erreurs à éviter ? Comment réussir à séduire à la fois les robots Google et vos visiteurs ? Découvrez dans ce billet toutes les clés pour paramétrer parfaitement vos balises title et méta descriptions.

Balise title : Quelles sont les règles en matière d’optimisation ?

Il est important de noter que la balise title possède un double enjeu pour le référencement de vos pages. En effet, celle-ci doit répondre aux impératifs fixés par les règles Google et répondre par la même occasion aux attentes des internautes sur la requête tapée.

balise-title

Pertinence Google

Voici les principales règles de Google en matière d’optimisation pour vos balises title. Celles-ci permettent aux robots de Google de mieux comprendre vos pages et donc la requête sur laquelle vous désirez vous positionner !

  • Insérez le mot clé travaillé dans la balise title de votre page.
  • Placez de préférence l’expression clé au début du titre.
  • Travaillez le champ lexical du sujet traité dans la page.
  • Ne répétez pas la requête plusieurs fois (risque de sur-optimisation)
  • N’utilisez pas un titre similaire à une autre page du site.
  • Privilégiez une bonne syntaxe plutôt qu’une liste de mot clés.

*Nous préconisons de ne pas dépasser 60 caractères pour la balise title au risque d’être coupé par trois points de suspension et de perdre en pertinence aux yeux de Google.

Expérience utilisateur

Voici maintenant quelques astuces pour séduire les internautes et augmenter vos chances qu’un utilisateur clique sur votre résultat plutôt qu’un autre lorsqu’il découvre les résultats de recherche présents sur le moteur de recherche.

  • Mettez-vous dans la peau de l’internaute qui effectue la recherche.
  • Identifiez les besoins et enjeux de la requête.

Pause… Vous avez fait le plus dur ! Maintenant que vous savez parfaitement ce qu’attend de trouver l’utilisateur suite à sa recherche, répondez à sa demande de manière claire, nette et séduisante !

  • Mettez en avant l’argument phare lié à la requête
  • Intégrez de la ponctuation pour donner vie à votre title
  • N’hésitez pas à insérer des données commerciales

Par exemple sur une requête de type “meuble pas cher”, mettre en avant une réduction de type -60% peut-être accrocheur. Allez, je me lance, voici ce que pourrait donner une title attractif sur la requête :

  • Meuble pas cher : Bénéficiez de -60% sur tous les produits !

Comment optimiser sa méta description ?

Contrairement à la balise title, la méta description a pour simple et unique but de séduire vos utilisateurs car cela ne fait plus partie des critères de positionnement par Google. On parle donc d’un effet indirect de classement du fait que si vous offrez une belle expérience utilisateur à vos visiteurs, alors Google prendra ce facteur pour mieux vous positionner.

Expérience utilisateur

Plus longue que la balise title, la méta description en est la suite logique donc profitez-en pour étoffer et argumenter encore plus vos idées. Gardez toujours en tête ce que recherche l’utilisateur et ne faites pas un traitement classique du mot en lui même.

meta-description

*Nous préconisons pour la méta description de ne pas dépasser 150 caractères au risque d’être coupé par trois points de suspension et de perdre en pertinence aux yeux de Google.

Pour finir, allons jusqu’au bout de l’exemple sur l’optimisation du mot clé “meuble pas cher” cité plus haut. Voici ce que pourrait donner une méta description respectable :

  • Vous recherchez un meuble pas cher de qualité ? Retrouvez sans plus attendre les meilleures marques du marché à des prix imbattables (-60%) !

exemple-balise-title-meta-description

Quelques astuces pour aller plus loin !

Pour aller plus loin et effacer vos doutes ou être certain de vos choix, rien ne vaut mieux qu’un audit des mots clés pour affiner votre compréhension d’une requête. En effet, en reprenant l’exemple traité dans ce billet, il serait judicieux d’analyser le champ lexical et les requêtes associées.

  • Effectuez des recherches associées avec le générateur de mots clés Google
  • Analysez les sites bien positionnés dans les résultats de Google (2 premières pages)
  • Utilisez des outils sémantiques pour vous imprégner du champ lexical
  • N’hésitez pas à brainstormer à plusieurs pour confronter vos idées

Parfois, notre compréhension d’une requête n’est pas conforme à la réalité et il est important d’utiliser des outils SEO performants pour affiner les enjeux du mot clé.

Conclusion

Google positionnera toujours le site qui répond au mieux à la question que l’utilisateur se pose en effectuant sa recherche et cela commence par une parfaite optimisation de ses méta données (Title et Méta description).

Il faut donc trouver ce qui se cache derrière les requêtes, au-delà de la simple définition du terme tapé. Si vous avez arrivez à répondre clairement aux critères techniques de Google tout en proposant du contenu qui plaît aux utilisateurs, alors vous aurez de fortes chances de bien vous positionner.

Pour finir, cette réflexion doit être à la racine de toute votre stratégie SEO car le contenu de votre site devra également répondre à ces impératifs. En effet, le contenu de la page de destination doit être totalement adaptée aux premières informations transmises à vos utilisateurs par le biais de vos balises title et méta description, au risque de décevoir vos visiteurs et donc d’impacter négativement votre positionnement.

Si vous avez aimé cet article, vous pouvez laisser un commentaire ou nous suivre sur Facebook ou nous suivre sur Twitter .

Vous souhaitez travailler vos balises title et méta description de manière optimale ? Contactez-nous sans plus attendre nous serons ravis de vous accompagner dans ce projet !

Contactez-nous

9 réponses pour “Comment bien optimiser sa balise title et meta description ?

  • J’adore comment vous allez au coeur du sujet en montrant des points pratiques que les webmestres pourront appliquer sur leur site. En plus, je viens de lire quelque part sur le blogosphère anglophone que les balises méta données restent primordiales pour le SEO en 2017.

  • Merci pour l’article, on a souvent tendance à négliger la meta description alors qu’elle contribue fortement au taux de clics. Je vais tenter de mettre en pratique tout ce qui a été dit dans cet article en espérant voir mon site remonter dans les SERPs.

  • Je pense que le but de l’article n’est pas de dire que ces balises favorisent le ranking d’un site web, mais que ça incite plutôt les internautes à cliquer sur le lien. Les balises Titles et Meta Descriptions permettent de donner une information à l’internaute.

  • Très bon article qui récapitule bien les points essentiels à prendre en compte sur la rédaction des title et meta descriptions en lien avec le rendu dans les SERPs.

    Une question : je vois que tu conseilles 60 caractères max pour un title afin qu’il s’affiche en entier, or depuis Google a rallongé cette limite et on est plutôt aux alentours de 70-75 caractères affichés. Tu restes quand même à 60 ? 🙂

    • Salut Alexandre,

      Tu dois surement parler du title dans les résultats payants 😉

      En effet, c’est plus safe de rester à 60 caractères dans les résultats naturels pour être tranquille !

      A +

  • Très instructif. Je comprends mieux pourquoi est-ce que les clients s’avèrent très exigeants en termes de balise title et méta description.

    • Hello Emmanuelle,

      J’ai bien vu passer l’étude et je pense qu’elle ne présente rien de nouveau non plus 🙂

      En effet, la popularité et le jus SEO d’une page ont toujours été LE facteur déterminant de positionnement d’une page.

      Ensuite, ça fait déjà longtemps qu’on parle de l’obsolescence de l’utilisation des EMD pour bien se positionner…

      A nuancer néanmoins avec cet article : http://www.eskimoz.fr/emd-or-not-emd-telle-est-la-question/

      Enfin les études qualitatives sont toujours à mon sens plus intéressantes que les quantitatives car ça permet d’éviter ce genre de généralités.

      A niveau égal, tout porte à croire qu’une page bien optimisée se positionnera mieux 😉

      Mais bon, quand on peut avoir les deux, pourquoi s’en priver !

      A +

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *