Qu’est-ce que le Growth hacking ?

Le Growth Hacking découle naturellement d’une nouvelle génération, souvent nommée Y pour rester dans le jargon du “BuzzWord”, capable de traiter plusieurs tâches simultanément, de passer très vite d’un sujet à un autre, d’être toujours connectée pour se tenir au fait des nouvelles tendances et surtout d’emmagasiner un nombre important d’informations.

L’avènement du digital et l’accessibilité de l’information rend donc finalement logique cette nouvelle pratique qui consiste à combiner des techniques de marketing digital et, de manière plus générale, tout type de ruse permettant l’obtention de croissance.

Au même titre que certaines start-up ont bouleversé certaines économies, le Growh Hacking bouscule les codes du marketing digital grâce à une méthode parfaitement scalable à la transformation digitale à laquelle nous assistons.

Définition du Growth Hacking

Au-delà d’une maîtrise parfaite d’une ou plusieurs techniques de marketing digital, comme le référencement naturel ou l’emailing, et d’une capacité à les combiner entre eux, la nouveauté du Growth Hacking se situe davantage dans l’approche, l’état d’esprit, la réflexion et la manière de trouver une solution sur-mesure (et surtout efficiente) face à un objectif précis.

En d’autres termes, plus le Growth Hacker a de cordes (techniques marketing) à son arc, plus son panel de solutions pourra être varié. Le nombre de réponses est infini dans cette nouvelle science marketing étant donné que la ruse reste toujours l’élément prédominant et déterminant dans le succès de la stratégie en place.

C’est en ce sens que le Growth Hacking est passionnant, c’est qu’il n’a de limites que celles de votre approche !

Pourquoi le Growth Hacking est-il aussi pertinent ?

Le Growth Hacking est a priori la technique de marketing digital la plus pertinente étant donné qu’elle s’adapte totalement aux enjeux et aux objectifs fixés. En clair, le Growth Hacking propose une solution unique face à une problématique, on assiste donc à une totale personnalisation de sa stratégie de croissance.

Particulièrement sollicité par les start-up en recherche rapide de croissance, au même titre que les postes de business developper, on peut très bien imaginer à terme que le poste de Growth Hacker se démocratise notamment au sein des plus grosses entreprises.

Growth Hacker ou Archimède du digital ?

Le Growth Hacker marque une vraie rupture avec le marketing traditionnel et ouvre les portes d’une nouvelle ère plus créative et expérimentale.

Au même titre qu’Archimède, le Growth Hacker passe son temps à tester et analyser les retours, on parle ici de “Test and Learn”. En effet, l’expérimentation est au centre de l’activité pour dépasser les carcans qui peuvent parfois être bloquants.

Le Growth Hacking vous permet de sortir des sentiers battus pour aller chercher un vivier de croissance capable de faire exploser cette dernière.

Growth Hacking et Automatisation, qu’en est-il ?

L’automatisation est souvent au cœur des stratégies de Growth Hacking car elle permet de lancer des milliers d’actions simultanément et de créer du volume dans l’approche. À ce niveau, la difficulté du Growth Hacker réside essentiellement dans sa capacité à reproduire des comportements humains normaux de manière à ne pas faire fuir les utilisateurs.

L’automatisation peut donc rapidement montrer ses limites si elle n’est pas manipulée avec dextérité. De manière générale, il est important de toujours tester à 100 % l’ensemble des process présents dans votre workflow de manière à ne prendre aucun risque, surtout si vous touchez un nombre d’utilisateurs importants dans vos campagnes.

Quels sont les principaux leviers marketing utilisés par le Growth Hacker ?

Le Growth Hacker doit maîtriser un grand nombre de techniques marketing pour mener des combinaisons sur-mesure. En voici quelques unes :

  • SEO – Référencement naturel
  • SEA – Référencement payant
  • SMO – Stratégie sur les réseaux sociaux
  • Content Marketing
  • Emailing
  • CRO – Optimisation de la conversion
  • RLSA et Remarketing
  • Vidéo de motion design
  • UX Design et Expérience utilisateur

On s’aperçoit que l’inbound marketing revient souvent dans les stratégies de Growth Hacking même si le Growth Hacker ne reste pas toujours passif et qu’il opte également pour de l’acquisition dite « active » dans certains cas.

Pourquoi le SEO est le levier qui crée le plus de Growth Hacker ?

Le SEO est dans un certain sens, le prédécesseur du Growth Hacking. En effet, cette manière de se torturer l’esprit, de se remettre en question, de s’adapter aux nouvelles tendances et de devoir combiner plusieurs expertises digitales pour trouver sa croissance a toujours été à la racine du SEO.

Le SEO est d’ailleurs souvent l’une des principales cordes des Growth Hacker car beaucoup viennent de ce secteur. Aussi, pour qu’une stratégie SEO soit efficace, elle nécessite par essence la présence d’autres leviers, ce qui montre bien que l’idée de combinaison a toujours été au centre des stratégies de référencement naturel avant même que l’on invente le Growth Hacking

Conclusion

Le Growth Hacking est le pur fruit de la transformation digitale à laquelle nous assistons. Les métiers du web évoluent vers davantage de pluridisciplinarité et l’exigence des utilisateurs nécessite de la part des entreprises d’apprendre à combiner des leviers précis pour apporter une réponse personnalisée à ses futurs clients !

Si vous avez aimé cet article, vous pouvez laisser un commentaire ou nous suivre sur Facebook ou nous suivre sur Twitter.

Vous souhaitez mettre en place une stratégie de Growth Hacking ? N'hésitez pas à nous contacter, notre équipe d'expert sera ravie de vous accompagner !

Contactez-nous

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *