Mise a jour Google du 4 septembre 2013 ? Mythe ou realite ?

Votre site a subit une forte baisse de trafic le 4 septembre 2013, seulement vous ne comprenez pas la cause et vous ne savez pas à quel endroit regarder.

« Google does not always confirm updates but we think you should be aware that on August 21st and September 4th, there was enough noise to report to you that Google may have done some sort of algorithmic update. »

Source : searchengineland.com

Vous vous demandez si cela résulte de la qualité de vos liens et donc que vous êtes touché par l’algorithme Google Pingouin. Ou alors, vous suspectez le méchant Panda de vous avoir attaqué du fait que votre site manque clairement de contenu intéressant.

…Avez-vous ressenti les secousses ?

Ces derniers jours ont été rythmés par de légères secousses sismiques émanant du géant américain Google : plusieurs indicateurs ont, en effet, ressenti quelques variations dans les résultats du moteur de recherche. Qu’il s’agisse des outils de surveillance Mozcast, SERPs.com ou encore Algoroo, il semblerait que des « mouvements » aient été enregistrés le 21 août dernier. N’avez-vous rien senti ?

Plus récemment, ces mêmes programmes ont détecté une nouvelle activité : y aurait-il eu une mise à jour Google du 4 septembre 2013 ? Si tous les indicateurs semblaient pointer dans cette direction, le géant n’a pas fait d’annonce à ce sujet… Pourtant, la réalité témoigne de nombreuses pénalités subies ce jour-là

Le prochain tremblement est programmé…

En cette période très troublée, Matt Cutts a tenu à s’exprimer sur une prochaine (r)évolution : la pénalisation des sites ayant des pages, générées automatiquement, aux contenus vides sur de nombreuses requêtes. Cette annonce semble être liée de près ou de loin à la mise à jour de Google datée du 4 septembre 2013.

Il est, ici, question des pages indiquant, par exemple, la formule « nos informations sur un certain [mot clé] » ou encore « aucune information sur ce [mot clé] ». Autant d’expressions de longues traînes programmées automatiquement, présentées sur des pages pourvues de publicité et n’offrant aucun contenu pertinent.

Si cette question intéresse Google, c’est parce qu’elle concerne des milliers de requêtes potentielles qui nuisent à la pertinence de ses résultats : une mauvaise expérience utilisateur qui va à l’encontre des objectifs de l’Américain. Et, comme cette pratique viole ses recommandations, il va rapidement procéder à des sanctions.

Concrètement, il est vivement suggéré de bloquer ces pages aux visites des robots du moteur de recherche afin de ne pas subir les conséquences de cette nouvelle initiative de Google. Par ailleurs, ce dernier encourage les internautes à lui remonter des « spam reports » pour limiter/enrayer cette manipulation.

Quelle attitude adopter ?

Si la pratique d‘une bonne SEO suppose d’établir une veille minutieuse des faits et gestes du principal moteur de recherche, il est parfois préférable de ne pas réagir immédiatement à une perte de position dans ses pages. En effet, Google effectue, parfois, des tests pour améliorer sa connaissance de la pertinence d’une page face à une requête : cela peut se traduire par une fluctuation de la position du site en question.

Il est, également enclin, à varier son classement pour détecter toutes les modifications de SEO. Enfin – et d’une manière très courante dans le terrain informatique – il peut rencontrer un « bug » momentané qui sera rétabli quelques heures voire quelques jours plus tard.
En d’autres termes, il faut prendre conscience qu’un positionnement se gère dans la durée : il ne doit pas être l’objet d’une impulsion mais d’une analyse approfondie de la situation.

Suite au tremblement annoncé, je préconise d’effectuer des mesures qui ne peuvent avoir que des actions positives sur le référencement naturel de votre site. Tout en testant l’impact de la pénalité. Par exemple, ajouter du contenu riche sur vos pages et créer des liens de qualités qui pointent vers elles. Quoi qu’il advienne, ces actions seront bénéfiques pour votre référencement tout en vous permettant d’évaluer si vous êtes sur la bonne voie.

Critères observés sur les sites impactés par cette mise à jour

  • Les sites qui ont un très grand nombre de pages indéxées, à faible contenu, et qui génèrent des phrases automatiquement en modifiant simplement les expressions clés pour travailler de manière brutale la longue traine. (Souvent des pages ou le seul contenu original est finalement cette phrase optimisé SEO)
  • Exemple : Retrouvez toutes les informations nécessaires sur « Type de commerce » « Nom du commerce » à « Ville + Code Postale »

  • Sur-optimisation de l’expression clé + faible contenu sur la page = Forte densité des mots clés
  • Les pages présentant un contenu riche et unique sont moins impactés
  • La perte de trafic peut avoisiner les 90%
  • Un site à forte autorité dans un domaine avec un très bon linking sera moins touché
  • Problème de duplicat content interne

Cette mise à jour de l’algorithme s’attachant aux facteurs internes s’approche fortement des critères du filtre Panda.

Cette dernière partie sera enrichit au fur et à mesure des retours que nous recevrons!

Si vous avez aimé cet article, vous pouvez laisser un commentaire ou nous suivre sur Facebook ou nous suivre sur Twitter .
Une mise à jour de l'algorithme qui n'est pas suivi par une annonce de Google est difficile à appréhender, surtout sur une période aussi courte. N'hésitez donc pas à laisser un commentaire sur vos retours d'expériences afin que l'on fasse ressortir les similitudes de cette mise à jour. Vous pouvez aussi nous contacter si vous avez besoin que l'on examine votre site. Contactez-nous

3 réponses pour “Mise a jour Google du 4 septembre 2013 ? Mythe ou realite ?

  • Bonjour,

    Votre analyse est intéressante et semble logique, mais n’ayant pas eu de site impacté, je ne peux pas la confirmer.
    Il semblerait que les serps aient à nouveau beaucoup bougé la nuit dernière et je me demande alors s’il s’agit d’un round numéro deux de la mise à jour dont vous parlez ou si au contraire cela n’a rien à voir.
    Je vous remercie d’avance pour votre réponse.

    Amicalement,

    Bruno

  • Bonjour,

    Un grand merci pour ce billet. Je n’ai rien trouvé d’autres et surtout d’aussi intéressant depuis que mon site a subit la mise à jour du 4 septembre. Les similitudes que vous avez analysé sur les sites touchés sont pour la plupart identiques à ce que j’ai retrouvé sur mon site internet. J’ai aujourd’hui plus de 150 000 pages indexées dans Google, avec des parties de textes générés automatiquement, et avec très très peu de contenu. La densité de mes expressions clés est donc très haute vue la quantité de texte qui s’y trouve.

    Je valide votre thèse sur les expressions de longue traine, tout mon « business model » est basé sur le référencement de longue traine depuis toujours.

    Au bout d’une semaine, je fais déjà moins de 70% de trafic. J’espère sincèrement que c’est un bug..

    Merci pour cette initiative, je vous envoie par email toutes les informations nécessaires relatives à mon site afin que je puisse participer à l’enrichissement de cette étude.

    Cordialement,
    Romain

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.