Les 5 erreurs à ne plus commettre avec vos contenus en 2023

publié le 17 janvier, 2023 par

0 commentaires

Toc toc toc ! 2023 est à nos portes et c’est le moment parfait pour faire un récapitulatif des erreurs que vous n’allez plus commettre avec vos contenus sur cette nouvelle année.

La team Eskimoz vous encourage à prendre des bonnes résolutions dans la gestion de votre stratégie éditoriale.

Erreur #1 : Oublier les call-to-action dans vos articles

Vous créez de super articles sur votre blog, mais aucun ne comporte de call-to-action vers vos pages business ? On vous dit comment améliorer votre stratégie de contenus SEO.

Le call-to-action (CTA) a pour objectif de booster le taux de conversion de votre site internet.

Il existe des CTA différents : 

  • Les CTA pour générer des leads, et ainsi enrichir votre base de données
  • Les CTA pour transformer vos prospects en clients 🔥
  • Les CTA pour faire la promotion de vos événements
  • Et enfin les CTA pour mettre en avant vos réseaux sociaux

Maintenant que vous savez ça (ou que l’on vous a rafraîchi la mémoire), comment faire un CTA efficace ?

1) Connaître votre cible

Cela paraît évident mais il est essentiel de savoir à qui vous vous adressez afin d’être le plus pertinent possible et d’obtenir un meilleur taux de conversion.

Les CTA ciblés convertissent 42% de visiteurs en plus que les CTA qui ne ciblent pas (source)

Utiliser le bon contenu

Vous souhaitez un CTA qui fasse la différence ? Un CTA qui vous apporte des leads ? Alors, il faut trouver les bons mots ! Quelques conseils :

  • Utilisez des verbes d’actions
  • Soyez concis

2) Soigner l’apparence

Un bon call-to-action attire le regard, il est donc bien placé (on le verra juste après) mais aussi bien pensé ! Et pour ça, il peut être intéressant de jouer avec votre charte graphique pour attirer le regard de l’internaute.

3) Choisir l’emplacement

Comme évoqué précédemment, l’emplacement de votre call-to-action est déterminant pour accroître votre taux de conversion.

Il faut qu’il soit visible (au-dessus de la ligne de flottaison !) mais surtout accessible dans le parcours de l’utilisateur.

Et même si bien entendu l’emplacement n’est pas le seul critère d’efficacité, je vous partage une moyenne des différents taux de clics obtenus selon l’emplacement d’un CTA (source). Toujours intéressant pour mieux estimer les bénéfices possibles de vos call-to-action.💡

Dans la barre latérale : de 0,5 à 1,5%

En bas d’un article : de 0,5 à 1,5%

Dans une fenêtre pop-up : de 1 à 8%

4) Analyser les résultats

Parce qu’il est difficile de créer le meilleur call to action dès le premier essai, faites des A/B tests afin d’identifier les CTA qui performent le mieux !

Erreur #2 : Penser aux moteurs de recherche… et pas assez aux utilisateurs

Optimiser pour les moteurs de recherche, c’est bien mais il ne faut pas négliger l’expérience utilisateur.

Si vous avez un article qui répond à toutes les guidelines Google (longueur, optimisation sémantique, champ lexical, maillage interne) mais que celui-ci se présente comme un bloc de textes illisible…vous diminuez le potentiel de votre contenu.

En effet, je suis une fervente partisane de la théorie selon laquelle “Google valorise ce qui est bon pour l’internaute”. Votre contenu doit donc apporter une vraie valeur ajoutée (ça c’est pour le fond), mais aussi capter l’attention de l’utilisateur (ça c’est pour la forme).

Votre but ? Que le lecteur ne quitte pas la page sans avoir cliqué sur une autre page.

Pour ça, je vous partage mes conseils :

  • sauter des lignes
  • soigner vos titres
  • mettre des mots et groupes de mots en gras
  • utiliser des smileys (si ça colle avec votre charte éditoriale !)
  • ajouter des visuels type infographies, photographies, vidéos embed pour créer une respiration dans votre article

Du bon sens me direz-vous, mais c’est toujours utile de le rappeler 😌

Erreur #3 : Perdre du temps à rédiger des contenus non-SEO

Quand on travaille son référencement naturel, il est parfois nécessaire de mettre de côté l’aspect communication pour se concentrer sur le SEO.

Pourquoi ? Parce qu’un contenu froid permet beaucoup en matière de référencement naturel.

  • Un contenu froid est un contenu pérenne (c’est ce que l’on nomme les contenus evergreen) qui draine une audience à moyen et long terme
  • Un contenu froid gagne en autorité au fil des années
  • Un contenu froid valorise votre image de marque en vous positionnant comme un expert sur votre secteur d’activité

Erreur #4 : créer des contenus trop proches…et risquer la cannibalisation

Vous produisez des contenus sur des thèmes (trop) proches ? Alerte cannibalisation ! 

La cannibalisation a des chances de se produire lorsque plusieurs pages de votre site web se positionnent sur le même mot clé. Résultat : Google ne sait plus quelle page positionner et vous perdez en visibilité.

Avant d’en arriver là, il vous faut avoir un vrai plan d’action pour votre production de contenus ! C’est ce qui vous permettra de ne pas créer des pages à gogo sans vous apercevoir que vous avez déjà un article sur le sujet.

Erreur #5 : Séparer vos plannings pour le blog et pour les réseaux sociaux

Le manque de synergie entre la stratégie social media et la stratégie de contenus SEO est une des erreurs les plus courantes que j’observe parmi mes clients et prospects.

C’est souvent lié à la répartition des tâches au sein des équipes. Une team pour la communication et les RS, une autre pour le marketing. Résultat : on a assez peu de ponts entre les plannings, alors que c’est selon moi indispensable.

Si vous mobilisez des ressources sur la production de guides et d’articles informatifs, mettez-les en avant ! Via votre newsletter et/ou via vos réseaux sociaux, vous avez tout intérêt à faire le relai. 


En effet, c’est l’occasion de montrer votre expertise, d’attirer des prospects ou de fidéliser vos clients, mais aussi d’apporter un petit coup de boost à vos contenus ! Une page qui génère des visites en provenance de canaux non organiques performera mieux en SEO. Pourquoi ? Parce que c’est un indicateur positif envoyé à Google sur la qualité et la pertinence de vos contenus.

Objectif 2023 : avoir une stratégie de contenus qui combine SEO et UX ! Et finalement c’est pas si compliqué si vous suivez nos conseils 🙂

Si vous avez aimé cet article, vous pouvez laisser un commentaire ou nous suivre sur Facebook ou nous suivre sur Twitter.

Cet article a été posté dans Référencement naturel et taggué . Ajoutez le lien permanent à vos favoris.

Vous souhaitez en savoir plus sur la mise en place d’une stratégie SEO ?

N'hésitez pas à nous contacter dès à présent !

0 réponses pour "Les 5 erreurs à ne plus commettre avec vos contenus en 2023"