Google Coati : le nouveau nom de Google Panda !

publié le 28 novembre, 2022 par

0 commentaires

Surprise : Google Panda n’existe plus ! Et il semblerait que ce soit de l’histoire ancienne : à un certain moment, au cours des années passées, la mise à jour Panda s’est fondue dans l’algorithme principal de Google et en a profité pour endosser le costume d’un nouvel animal exotique, le coati.

Vous l’ignoriez ? C’est normal, car personne, dans l’écosystème du SEO, n’était au courant de cette transformation annoncée par le vice-président de Google Search… qui, dans les faits, ne change toutefois pas grand-chose. Car Google Coati, comme son prédécesseur, a vocation à donner plus de place aux contenus de qualité dans la SERP. Explications.

Qui es-tu, Google Coati ?

Le terme « coati » est un nom générique attribué à plusieurs espèces de mammifères qui évoluent sur le continent américain, et qui, dans leurs caractéristiques, se rapprochent des ratons laveurs. Mais en quoi cela intéresse-t-il les référenceurs, webmasters et autres créateurs de contenu ? Tout simplement parce que cette famille d’animaux prête son nom au successeur de Google Panda, ce que la communauté du SEO ignorait jusqu’à récemment. Alors, on souhaite la bienvenue à Google Coati !

Retour sur Google Panda

En somme, pour bien comprendre ce qu’est Google Coati, il faut en revenir au fameux panda qui a déchaîné les passions lors de son lancement en 2011.

Google Panda désigne un algorithme dédié à la qualité et à la pertinence du contenu web. À l’époque, Google cherchait des solutions pour lutter contre les « fermes de contenus », ces sites web qui produisaient des quantités faramineuses de contenus dans des délais aussi brefs que possible, dans le but de « hacker » l’algorithme d’indexation et de gagner des positions dans la SERP sur des mots-clés très populaires. Avec, à la clé, la possibilité de générer d’importants revenus publicitaires (de manière ironique, cette monétisation passait notamment par… Google AdSense, l’ancêtre de Google Ads).

Inutile de préciser que ces contenus avaient pour point commun d’être de peu de valeur. Néanmoins, ces « fermes » pullulaient, car il suffisait le plus souvent de copier-coller du contenu sur d’autres sites pour alimenter le sien sans efforts. Elles bénéficiaient aussi de l’optimisation du moteur de recherche, conséquence du lancement de Caféine en 2009, une mise à jour qui a conjointement amélioré l’indexation, augmenté la vitesse de chargement des résultats, et perfectionné l’évaluation de la pertinence des contenus au regard des mots-clés tapés. Autant de leviers qui donnaient (involontairement) plus de visibilité aux pages web des fermes de contenus.

Pour faire du ménage dans cette jungle, Google a lancé Panda dans l’optique de favoriser le contenu de qualité, à savoir : les sites proposant du contenu original, unique et à forte valeur ajoutée pour les internautes. Dans le même temps, l’algorithme ciblait les contenus de peu de valeur pour les renvoyer dans les bas-fonds de la SERP. Cette mise à jour aurait impacté près de 12 % des requêtes aux États-Unis, et entre 6 et 9 % des résultats dans les autres langues, selon Google.

Les fermes de contenus n’ont pas été les seules visées, puisque des sites web de tous les horizons, qui s’appuyaient sur le trafic depuis des années, ont subi les foudres du panda. Pour autant, la firme n’a jamais considéré Google Panda comme une pénalité, en arguant du fait que les sites touchés voyaient leur positionnement dans la SERP dégradé de façon algorithmique, sans intervention humaine.

De Panda à Coati, une évolution sans révolution

Au fil du temps, Panda a été intégré à l’algorithme principal de Google (autour de 2016)… et il en aurait profité pour changer de nom, s’il faut en croire le vice-président de Google Search. En effet, Hyung-Jin Kim a glissé cette annonce entre deux réponses aux questions des journalistes dans le cadre d’une keynote SMX Next (couverte notamment par Search Engine Land) : Google Panda est discrètement devenu Google Coati, et il fait partie de l’algorithme sans pour autant être considéré comme une core update.

Ce qu’il faut comprendre, c’est que Coati est une évolution naturelle de Panda, sans être une modification générale et approfondie du fonctionnement du moteur de recherche. Pour le reste, la communauté en est réduite à s’étonner d’abord, à spéculer ensuite : il semblerait que Google Coati n’apporte aucune nouveauté aux grands principes édictés par Panda en son temps. L’algorithme aurait toujours pour objectif de valoriser les contenus pertinents et qualitatifs, et de tâcher d’éloigner des internautes les résultats qui ne répondent pas à leurs attentes.

Avec Google Coati, le contenu reste roi

Si le nom de l’algorithme a été modifié, son but reste donc le même. En ce sens, Google Coati s’inscrit dans un contexte plus global qui pousse le moteur de recherche à valoriser le contenu et à mettre en avant des notions comme l’expertise, le savoir-faire, la qualité des sources, ou encore la pertinence. Il s’agit, en somme, non pas seulement d’afficher dans la SERP des résultats qui correspondent de mieux en mieux aux attentes des utilisateurs, mais aussi, par effet de levier, d’encourager les professionnels du web à améliorer la qualité des contenus qu’ils produisent.

Ce faisant, Google Panda se situe sur la même ligne que la récente mise à jour Helpful Content, qui elle-même s’attaque au contenu qualifié d’ « inutile » et valorise les sites pertinents dont les contenus s’attachent à satisfaire les internautes plutôt que les robots d’indexation. Une démarche que Google nomme joliment « people-first content ». Si cette volonté n’est pas neuve, elle témoigne toutefois, au fil des mises à jour algorithmiques, d’un profond désir de perfectionner les outils d’évaluation du contenu.

Peu importe, donc, que le filtre du contenu s’appelle Google Panda ou, désormais, Google Coati : ce qui compte, c’est que les référenceurs SEO et les webmasters doivent continuer à travailler à proposer des contenus susceptibles de répondre aux problématiques des internautes et de leur apporter les solutions attendues. Au passage, Google aura mis sur le devant de la scène un nouvel animal exotique !

Si vous avez aimé cet article, vous pouvez laisser un commentaire ou nous suivre sur Facebook ou nous suivre sur Twitter.

Cet article a été posté dans Référencement naturel et taggué . Ajoutez le lien permanent à vos favoris.

Vous souhaitez en savoir plus sur la mise en place d’une stratégie SEO ?

N'hésitez pas à nous contacter dès à présent !

0 réponses pour "Google Coati : le nouveau nom de Google Panda !"