Le Bootcamp SEO 2024 ouvre ses portes. Inscrivez-vous ici ❄️

Google Helpful Content Update (HCU) : ce qu’il faut retenir

Publié le 19 décembre 2022 - Mise à jour le 26 juillet 2023

Par Andréa Bensaïd

Consultant en référencement naturel et social sur Paris. J'accompagne les entreprises de toutes tailles dans leur stratégie de visibilité sur le web.

Vous en avez entendu parler cet été, la Google Helpful Content Update (HCU) signe son grand retour. Au pied du sapin, Google nous fait un petit cadeau : une mise à jour. Et comme rien ne sert de trembler, il faut agir à temps, la team Eskimoz vous a préparé un récapitulatif pour aborder cette fin d’année sereinement.

HCU : une mise à jour en deux étapes

En août 2022, c’est la V1 de la mise à jour “Utilité du contenu” qui a été déployée. Elle concernait uniquement les contenus en anglais, dans le monde entier. 

Mais cette fois, Google a frappé fort avec une V2 progressivement mise en place en décembre 2022 qui concerne toutes les langues.

Source : https://twitter.com/googlesearchc 

Autrement dit, c’est le moment pour les SEO du monde entier de se saisir du sujet – si ça n’était pas déjà le cas.

Google Helpful Content Update : qu’est-ce que c’est ?

Vous le savez, l’algorithme Google évolue en permanence. L’Helpful Content Update, c’est un nouveau critère qui vient l’enrichir. Son but ? Cacher les contenus les moins pertinents aux internautes. Voilà ce que Google dit :

Source : https://developers.google.com/search/blog/2022/08/helpful-content-update 

Bref, rien de nouveau sur la banquise. L’algorithme est simplement de plus en plus précis dans son ciblage des contenus peu utiles pour les utilisateurs, et se dote d’un nouveau critère – les fameux “signaux” comme ils sont nommés dans la documentation Google.

Qu’est-ce qu’un contenu peu pertinent ?

Un contenu peu pertinent, c’est un contenu sans valeur ajoutée. Si vous vous reconnaissez dans l’une des affirmations ci-dessous, revoyez votre stratégie de production de contenus :

  • Vous paraphrasez ce que vous trouvez sur d’autres sites
  • Vous ne répondez pas à une ou des questions précises
  • Vous produisez du contenu sur un sujet chaud pas directement lié à votre métier
  • Vous produisez du contenu via des solutions d’automatisation
  • Vous ne citez pas vos sources

Évidemment, quand on a une stratégie de référencement naturel, on choisit des mots-clés et on produit des contenus en fonction. On peut alors vite se dire que l’on risque d’être touché par la mise à jour HCU.

Pourtant, je pense qu’on peut produire un contenu de qualité optimisé pour le SEO. Comment ? En incorporant de l’humanité et une vraie expertise business à vos articles.

À noter : disposer d’un budget SEO trop limité peut se ressentir dans la qualité de vos contenus. D’où l’importance d’être cohérent entre ses attentes et les montants investis.

Comment ne pas être impacté par la mise à jour HCU ?

Mes conseils à court terme :

  1. Faites le point sur vos contenus

Si vous avez un site conséquent, segmentez votre travail (audit du blog d’un côté, des pages business de l’autre, audit de certaines catégories de votre blog seulement, à vous de prioriser !)

  1. Mettez à jour les contenus obsolètes
  2. Mettez en place des redirections des pages non pertinentes

Ici, attention. Vous ne pouvez le faire qu’après une vérification minutieuse des liens entrants ainsi que du trafic généré par la page !

À moyen et long terme, pour éviter ce genre de problèmes. Je vous recommande de : 

  1. Établir un planning éditorial

Vous avez ainsi une vision d’ensemble des sujets et mots-clés traités, ce qui vous évitera de produire des contenus creux, qui se répètent et n’apprennent rien à vos lecteurs.

  1. Faire appel à des professionnels de la rédaction

D’une part, vous limitez les textes de mauvaise qualité, avec des fautes d’orthographe et des erreurs grammaticales. D’autre part, vous avez un article construit et sourcé. Sur ce point, Google a sorti une nouvelle mise à jour en décembre 2022 :  EEAT. L’ajout du E, pour Experience, à la mise à jour EAT de 2018, indique clairement l’importance pour l’algorithme d’un contenu authentique. Il est donc indispensable de citer des experts et des sources officielles, voire de créer une fiche auteur pour présenter la plume qui signe vos articles de blog.

  1. Privilégier la qualité à la quantité

Unpopular opinion comme certains disent sur LinkedIn, mais pourtant c’est fondamental. Mieux vaut avoir une version plus courte que vos concurrents et ajouter petit à petit des parties pertinentes plutôt que d’intégrer tout de suite un texte de 2500 mots sans intérêt.

Enfin, si vous avez des questions, je ne peux que vous recommander d’aller jeter un œil à la documentation Google ici. N’oubliez pas aussi de monitorer les performances de votre site pour réagir rapidement si vous voyez certaines de vos positions chuter.

Derniers articles

Publié le 9 avril 2024

Le Guide Complet pour Identifier et Résoudre la Cannibalisation SEO 

Ne laissez pas la cannibalisation SEO handicaper votre performance SEO. Découvrez dans cet article ce qu'est la cannibalisation SEO et quatre manières de la corriger.

Publié le 25 mars 2024

Mises à jour Google en 2024 : quelles sont les dernières mises à jour de l'algorithme

Découvrez les dernières mises à jour de Google en 2023 : Page Experience, Product Review, Core Update, Helpful Content et bien plus encore.

Publié le 13 février 2024

Google SGE : la Search Generative Experience, une future opportunité pour le SEO ?

Comment la Search Generative Experience va-t-elle impacter les stratégies de référencement naturel ? Que faut-il attendre de Google SGE ?