Google Suggest : comment utiliser cette fonctionnalité de Google pour votre entreprise ?

publié le 27 octobre, 2022 par

0 commentaires

Au cœur d’une stratégie SEO, il y a les mots-clés. Leur utilisation est incontournable : ils permettent aux robots crawlers de mieux comprendre le contenu d’une page et d’évaluer sa pertinence au regard des requêtes formulées par les internautes. Pour les identifier, on emploie généralement une batterie d’outils perfectionnés. Mais il existe un levier auquel on ne pense pas forcément, et que tout le monde utilise pourtant : c’est Google Suggest, la fonctionnalité de saisie semi-automatique du célèbre moteur de recherche. Un levier qui permet aussi de contrôler son e-réputation et, le cas échéant, d’orienter sa stratégie pour modifier l’image de son entreprise. Voici ce qu’il faut savoir au sujet de Google Suggest et des différentes manières de l’utiliser pour votre entreprise.

C’est quoi Google Suggest ?

Google Suggest (« Google Autocomplete » en anglais) est le nom donné à la fonctionnalité d’auto-complétion intégrée au moteur de recherche. Lorsqu’un utilisateur commence à taper des termes dans la barre de recherche de Google, un menu déroulant s’affiche en proposant les requêtes associées. À partir de quelques lettres ou de mots complets, l’outil est ainsi capable de faire des suggestions (Google parle de prédictions) susceptibles de correspondre aux intentions de l’internaute.

Concrètement, lorsqu’une requête est saisie, le formulaire transmet les données aux serveurs, qui évaluent instantanément les diverses manières dont elle pourrait se poursuivre (nous verrons plus bas comment Google identifie ces suggestions).

Ainsi, Google Suggest s’attache à « compléter » des requêtes en cours de frappe, avec des suggestions qui s’affichent avant que l’internaute ait cliqué sur le bouton « Recherche ». Par exemple, si l’on tape « référencement naturel », on obtient une liste de suggestions comme suit :

Dans certains cas, ces propositions peuvent renvoyer à des ressources spécifiques, comme des livres ou des films. On peut le voir avec cet exemple :

Cela fonctionne également avec des requêtes inachevées, auquel cas les suggestions peuvent s’avérer assez exotiques – puisque Google doit « imaginer » ce qu’aurait été la demande dans sa forme complète.

Notez que cette fonctionnalité d’auto-complétion est intégrée à Android (sur les smartphones) ainsi qu’au navigateur Chrome (il suffit de taper sa requête dans la barre d’adresse pour voir s’afficher les suggestions).

En revanche, certaines requêtes sont tout simplement ignorées par Google Suggest. Trois raisons possibles à cela : elles sont trop récentes, trop peu recherchées, ou bien elles sont exclues par Google de sa liste de suggestions – parce qu’elles ont un caractère sexuel explicite, incitent à la haine contre des individus ou des groupes, ont un caractère violent, ou mentionnent une activité dangereuse.

Comment fonctionne Google Suggest ?

Les prédictions faites par Google sont générées de façon automatique, par le biais d’un algorithme. Il n’y a donc aucune intervention humaine. Pour faire des suggestions, l’algorithme s’appuie sur quatre paramètres :

  • La fréquence de recherche. Plus une requête est tapée par les internautes, et plus elle est susceptible de s’afficher via Google Suggest. Il faut savoir que les termes recherchés par les utilisateurs sont stockés dans les vastes bases de données de la firme, ce qui permet à l’algorithme de « checker » chaque requête pour vérifier si elle fait l’objet de recherches fréquentes.
  • L’actualité. Un terme associé à un buzz ou à une actualité récente a plus de chances de ressortir dans les résultats de Google Suggest. Ce qui peut poser pas mal de soucis en matière d’e-réputation, comme nous le verrons plus loin.
  • La localisation et la langue. Les prédictions faites par Google sont ajustées en tenant compte de la situation géographique des internautes et de la langue employée dans la requête (ou enregistrée par défaut dans les paramètres). Dans certains cas de figure, les résultats locaux peuvent ainsi prendre le pas sur la fréquence de recherche. Ainsi, si vous lancez votre recherche depuis l’Espagne, vous verrez s’afficher des suggestions locales (en l’occurrence, dans l’exemple ci-dessous, exclusivement des villes de la péninsule ibérique).
  • L’historique de l’utilisateur. L’outil s’appuie également sur les recherches précédentes de l’internaute, lorsque celui-ci est connecté à son compte Google. La requête issue de l’historique de recherche s’affiche alors en bleu (et non plus en noir) et se place au sommet des suggestions.

À quoi sert Google Suggest ?

L’utilisation de Google Suggest a souvent donné lieu à des traits d’humour, en raison des suggestions parfois saugrenues faites par l’outil. Par exemple, si vous tapez « comment devenir un », Google vous suggère des termes comme « vampire », « chat », « super-héros » ou encore « ninja » !

Pourtant, la fonctionnalité d’auto-complétion peut s’avérer très utile à des degrés divers. Pour les internautes, bien sûr. Mais aussi pour les entreprises, puisqu’il est possible de s’en servir pour identifier des mots-clés et trouver des idées de contenu, et pour contrôler son e-réputation.

Google Suggest comme soutien aux internautes

La raison d’être de Google Suggest est d’améliorer l’expérience utilisateur en offrant aux internautes un levier pour gagner du temps et pour dénicher des requêtes pertinentes.

En effet, Google part de l’idée qu’une personne recherche le plus souvent des termes déjà tapés par d’autres utilisateurs, et qu’il est judicieux de lui proposer des formulations existantes. Surtout si cette personne ne sait pas comment rédiger sa question, ni quels mots utiliser pour que sa demande soit bien comprise.

C’est en ce sens que Google parle plutôt de « prédictions » que de « suggestions » : il s’agit bien d’aider les internautes à lancer la recherche souhaitée, et non de les orienter vers des recherches nouvelles. À ce titre, Google estime que cette fonctionnalité permet de réduire le temps de frappe de 25 % et d’économiser, au global, près de 200 ans par jour !

Google Suggest pour booster le référencement naturel

Puisque les suggestions de Google sont déterminées par le biais de l’algorithme en fonction de divers facteurs liés aux internautes, une entreprise peut se servir de cette fonctionnalité avec différents objectifs SEO en tête. Elle peut ainsi :

  • Identifier des mots-clés à travailler. Google Suggest est aussi un outil permettant de lister des requêtes stratégiques dans le cadre d’une stratégie SEO, par exemple en affichant des suggestions relatives au domaine d’activité ou aux produits/services vendus.
  • Comprendre les intentions de recherche, et par conséquent, identifier les besoins des audiences cibles, dans le but de proposer des contenus pertinents capables de les satisfaire pleinement.
  • Trouver des idées de contenus. Imaginons que vous envisagiez de rédiger une série d’articles pédagogiques autour du Bitcoin, dans l’optique d’apporter des informations concrètes aux utilisateurs qui souhaitent commencer à investir dans cette cryptomonnaie. En tapant « bitcoin comment » dans la barre de recherche, Google Suggest affiche les demandes les plus fréquentes des internautes : comment investir, comment acheter, comment ça marche, etc. L’intention de recherche derrière une requête du type « bitcoin comment acheter » est suffisamment explicite, et permet de créer un contenu spécifiquement adapté à cette demande.

Néanmoins, Google Suggest ne fait pas tout : son utilisation ne peut être qu’une étape dans l’élaboration de votre liste de mots-clés. Cette fonctionnalité doit être utilisée en complément d’outils usuels dédiés à la recherche d’expressions-clés en SEO, comme Google Keyword Planner, Ubersuggest ou Semrush, de façon à évaluer la popularité (et la concurrentialité) des termes choisis. Notez que des outils combinent ces deux approches en partant des suggestions de Google, à l’instar de Keyword Tool.

Attention, avant d’utiliser Google Suggest dans une optique SEO, il est essentiel d’adopter deux bonnes pratiques pour vous assurer d’obtenir des résultats similaires à ceux de votre audience cible :

  • Avant de lancer une recherche, déconnectez-vous de votre compte Google, afin que votre historique ne biaise pas les suggestions. Dans le même ordre d’idées, utilisez le mode privé de votre navigateur.
  • Pour afficher des résultats pertinents lorsque votre audience est située dans un autre pays, utilisez un VPN afin d’obtenir des suggestions localisées. Et n’oubliez pas de paramétrer la langue.

Google Suggest pour contrôler son e-réputation

Enfin, Google Suggest est également un outil puissant pour évaluer l’image de votre entreprise ou de votre marque auprès du grand public – autrement dit, votre e-réputation.

Lorsque la requête tapée sur Google concerne une personnalité ou une entreprise/marque, les propositions faites par l’outil témoignent de l’image associée aux termes de recherche. Elles sont une indication de la vision qu’ont les internautes de l’entité recherchée. Une vision qui peut être aggravée par un effet de buzz négatif, lorsque l’entreprise ou la marque se retrouve prisonnière d’une actualité problématique.

Il est donc important de surveiller ces termes, car une prédiction négative peut avoir un impact significatif sur l’e-réputation, en raison d’un effet « boule de neige ». Si l’internaute clique sur la suggestion négative et consulte les résultats afférents, cela va augmenter le taux de clics sur ces contenus, qui deviendront de plus en plus légitimes aux yeux de l’algorithme… qui les positionnera d’autant mieux dans la SERP !

La première chose à faire, c’est de commencer par chercher votre marque et de regarder les prédictions de Google Suggest : cela vous donnera une idée de l’image forgée par les requêtes des internautes. Ensuite, il s’agit de travailler sur le long terme pour aider Google à associer, à votre nom de marque, des expressions positives :

  • En effectuant vous-même des recherches qui associent des termes positifs à votre marque.
  • En créant des contenus optimisés pour le SEO qui véhiculent une bonne image de votre entreprise.
  • En améliorant l’expérience utilisateur sur vos supports digitaux.
  • En travaillant votre présence sur les réseaux sociaux.
  • En corrigeant le problème auquel une suggestion négative fait référence (si ce problème est réel, du moins) : au fil du temps, les internautes cesseront d’associer votre marque à ce souci, et la requête finira par disparaître d’elle-même.

Comme on a pu le constater, Google Suggest n’est pas qu’une banale fonctionnalité permettant aux internautes de compléter une requête sans avoir besoin de la taper jusqu’au bout. C’est bien plus que cela : un outil puissant pour identifier des requêtes pertinentes à insérer dans votre stratégie SEO, ainsi qu’un instrument pour contrôler votre e-réputation et apporter les correctifs nécessaires pour que votre nom de marque soit associé à des termes positifs.

Si vous avez aimé cet article, vous pouvez laisser un commentaire ou nous suivre sur Facebook ou nous suivre sur Twitter.

Cet article a été posté dans Référencement naturel et taggué . Ajoutez le lien permanent à vos favoris.

Vous souhaitez en savoir plus sur la mise en place d’une stratégie SEO ?

N'hésitez pas à nous contacter dès à présent !

0 réponses pour "Google Suggest : comment utiliser cette fonctionnalité de Google pour votre entreprise ?"