Infographie : Les étapes pour un support réussi

L’infographie est un support de communication devenu incontournable pour les entreprises. Sa création nécessite de suivre un certain nombre d’étapes.

Nous contacter
Infographie les étapes pour réaliser une infographie réussie
Étape 1

Collecter les données à intégrer
dans l’infographie

Une infographie pour dire quoi ?

L’infographie est un format de contenu conçu pour diffuser des informations complexes de façon simple et accessible. Elle permet de synthétiser un sujet en mettant l’accent sur les données essentielles à retenir, de contextualiser des informations difficiles à formaliser et d’être facile à mémoriser pour les internautes. Pour ces raisons, l’infographie s’accommode à tous les secteurs d’activité, et s’adapte aussi bien aux marketeurs, aux commerciaux, aux consultants, aux institutions, aux associations, aux enseignants, etc. Mais son efficacité dépend surtout du message qu’elle véhicule et des informations utilisées. Car, pour créer une infographie il faut d’abord avoir quelque chose à dire. Ou, plus exactement : disposer de données à exploiter.

portraits consultants eskimoz

Quelles données pour répondre
à quelles questions ?

Un projet d’infographie doit toujours répondre à un ensemble de questions. Une infographie s’appuie typiquement sur une problématique principale qui constitue son sujet général, et sur deux ou trois problématiques secondaires que le contenu va traiter.

 

Infographie chauffage des Français

 

Dans cet exemple, la problématique principale a trait au chauffage des Français. Les problématiques secondaires se focalisent sur des éléments factuels : modes de chauffage, montant moyen de la facture d’énergie, points de déperdition de chaleur dans une maison. Ces sous-problématiques sont illustrées par des données statistiques et chiffrées qui répondent aux questions induites. Ce sont ces données qui véhiculent l’essentiel du message.

Comment collecter des données pour une infographie ?

Si vous disposez de vos propres données, c’est parfait : vous n’avez plus qu’à les structurer et les intégrer. À défaut, vous devez collecter des chiffres à partir de sources tierces (c’est le cas de l’exemple ci-dessus). Le premier réflexe, pour chercher des données, consiste à formuler des requêtes sur Google. Le moteur de recherche est bien plus subtil qu’il n’y paraît de prime abord, puisqu’il est possible d’affiner sa recherche en utilisant différentes astuces : placer l’expression souhaitée entre guillemets pour chercher tous les termes ensemble, ajouter le mot « donnée » ou un format particulier (« pdf », « xls »…) à la requête, demander à Google de se focaliser sur un site spécifique (« site:exemple.fr »), etc. Pour collecter des données sur le web, vous pouvez également consulter des référentiels :

  • Google Public Data

    La section « données publiques » de Google propose des référentiels structurés qui s’appuient sur des fournisseurs officiels de données comme Eurostat ou la Banque mondiale.

  • Data.gouv.fr

    La « plateforme ouverte des données publiques françaises » est une mine d’or en matière de chiffres et de statistiques, dans tous les domaines (alimentation, santé, éducation…).

  • Statista.com

    Cet outil (payant) est un agrégateur d’une richesse inouïe, d’où il est possible de tirer des informations privées concernant la plupart des secteurs d’activité.

  • Un Data

    Gérée par le département des Nations Unies dédié aux statistiques, cette plateforme agrège une trentaine de bases de données sur une grande variété de sujets.

  • Insee

    L’Institut national de la statistique et des études économiques regorge de données publiques et d’études officielles mises à disposition gratuitement.

  • Eurostat

    Une plateforme qui réunit des statistiques collectées auprès des pays membres de l’Union européenne, en lien avec la politique communautaire.

Bon à savoir

Une infographie se doit d’être pertinente, juste, et à jour. Il est essentiel de remonter à la source pour vérifier la véracité d’un chiffre, de s’assurer de la qualité (et de l’objectivité) des sources consultées, et de garantir la fraîcheur des informations trouvées.

  • 55 %

    des internautes

    consacrent moins de 15 secondes à un contenu web.
  • 81 %

    des internautes

    se contentent de parcourir les contenus en ligne.
  • 90 %

    de l’information

    transmise au cerveau est visuelle.
Étape 2

Choisir un modèle d’infographie adapté aux données

Quel format d’infographie
choisir ?

Une fois les données en votre possession, il est temps de choisir un modèle d’infographie permettant de les illustrer avec pertinence. En fonction du format, votre contenu aura plus ou moins de titres, de sous-titres, de blocs de texte, etc. Il est donc important de sélectionner le bon modèle dès le départ, adapté à la fois au contenu, aux problématiques et aux informations que vous souhaitez mettre en avant. Pour cela, il faut d’abord déterminer ce que vous ambitionnez de réaliser avec cette infographie : voulez-vous informer votre audience ? Comparer des informations ? Illustrer une évolution ou des tendances ? Décrire un processus organisé ? Révéler des relations complexes entre des composantes ? Faire un point géographique ?

infographie les étapes pour réaliser une infographie réussie quel format d infographie choisir

Quels sont les modèles d’infographies
les plus courants ?

Faisons le point sur les différents modèles d’infographies.

L’infographie statistique

Cette infographie est axée sur la présentation des données chiffrées et statistiques. Les données sont visuellement mises en avant (gros caractères et couleurs), visualisées sous différentes formes (icônes, diagrammes, graphiques…) et illustrées à l’aide d’images ou de dessins. Les textes sont limités au strict nécessaire.

 

infographie statistique escape game

L’infographie informative

Pratique pour présenter les différents aspects d’un sujet, ce modèle d’infographie se distingue par sa structuration (sections clairement délimitées, sous-titres descriptifs pour contextualiser les informations…), son accessibilité (des icônes et des illustrations permettent aux internautes d’identifier rapidement la section qui les intéresse) et sa richesse informative (blocs de texte plus conséquents).

 

infographie informative carrefour

L’infographie chronologique

Le modèle chronologique permet de mettre l’accent sur une évolution, une tendance, ou l’historique d’un sujet donné. Bref, de représenter une période de temps, en mettant en valeur des dates majeures, avec des repères visuels pour se diriger plus aisément et des blocs de texte pour contextualiser.

 

Infographie chronologique

L’infographie géographique

Ce format est particulièrement adapté à la présentation de données géographiques ou démographiques, pour des buts variés : indiquer des emplacements (les différents points de vente d’une marque, par exemple), apporter des informations (une carte accompagnée de données statistiques), comparer des régions ou des pays, etc.

 

Infographie géographique

L’infographie comparative

Comme son nom l’indique, l’infographie comparative met côte à côte deux éléments à des fins de comparaison afin d’aider l’internaute à faire un choix. La présentation peut être impartiale ou chercher à mettre en avant une option plutôt qu’une autre mais elle est toujours basée sur un canevas visuel simple et attractif, facile à appréhender, et sur des informations claires et aisées à mémoriser.

(source : Libération)

 

Infographie comparative

L’infographie processuelle

Ce modèle d’infographie vise à matérialiser les étapes d’un processus. Il se caractérise par une disposition simple et claire, mise en avant par des sous-titres numérotés, par des icônes ou des visuels aisément reconnaissables, et par des repères directionnels comme des lignes ou des flèches qui aident à suivre le déroulement des étapes.

(source : attestis.com)

 

Infographie processuelle

L’infographie hiérarchique

Pour organiser des données en fonction de leur importance, rien ne vaut ce format d’infographie, notamment sous la forme d’une pyramide ou d’un organigramme. Ce modèle se caractérise par une disposition visuelle explicite permettant une compréhension immédiate et une bonne rétention par les internautes.

 

Infographie hiérarchique

L’infographie listing

Ce modèle permet de capitaliser sur deux formats appréciés des internautes : l’infographie d’un côté, la liste standard de l’autre – mais avec un aspect visuel plus développé. Icônes, images, couleurs et polices d’écriture viennent donner du volume aux éléments de la liste. Celle-ci n’est pas forcément hiérarchisée ni verticalisée : le format listing est plutôt libre.

 

Infographie listing

Étape 3

Disposer les différents éléments
dans l’infographie

Arranger les éléments pour faire passer le bon message

À partir du modèle d’infographie choisi, vous pouvez organiser et disposer les différents éléments à votre guise en fonction du message que vous cherchez à faire passer et du profil de la cible visée. Il faut comprendre que le cerveau pour interpréter le monde qui l’entoure, s’appuie sur la structuration des informations visuelles qu’il perçoit et compare avec son expérience. Pour quelqu’un dont le sens de lecture va de gauche à droite, par exemple, une organisation qui respecte ce sens va contribuer à une compréhension immédiate du contenu. D’où l’importance de soigner la mise en page de votre infographie, ce qui permet d’assurer la cohérence du contenu et sa bonne appréhension par le lecteur.

Les clés pour disposer les éléments
dans l’infographie

  • étape 1

    Placer les données

    Optez pour une structuration logique et intuitive : présentation de la problématique principale dans le titre et des problématiques secondaires dans les sous-titres, organisation des données par sections, respect du sens de lecture – ou indication du chemin à suivre pour découvrir les éléments dans le bon ordre… Vous pouvez aussi vous appuyer sur des modèles structurels comme une grille symétrique, une ou plusieurs colonne(s) centrale(s), etc.

  • étape 2

    Séparer les données

    Dissociez visuellement les données pour attirer l’attention du lecteur sur telle ou telle section de votre choix. Pour cela, vous pouvez utiliser des lignes, des bordures ou encore des formes géométriques (pour encadrer les éléments à mettre en valeur). Les lignes sont un excellent moyen de connecter les données entre elles et de simplifier la lecture de l’infographie.

  • étape 3

    Rédiger les textes

    Qu’ils servent à contextualiser ou à donner des explications, les textes qui rythment votre infographie doivent rester brefs et concis. Gardez à l’esprit que ce type de contenu est avant tout une synthèse visuelle, et qu’un gros volume de texte tend à réduire la capacité mémorielle. Ces blocs de texte sont là pour apporter des informations complémentaires, pas pour assommer l’internaute.

  • étape 4

    Organiser les espaces

    Structurez vos éléments pour qu’ils construisent un schéma agréable à l’œil, et veillez à ce qu’ils soient suffisamment aérés pour que le lecteur puisse « respirer » entre chaque section. Pensez que les espaces vides sont presque aussi importants que les visuels et les blocs de texte : eux aussi contribuent à diriger le regard et favorisent la compréhension du contenu.

  • 65 %

    des marques

    utilisent les infographies dans leur stratégie de contenu.
  • 69 %

    des marketeurs

    affirment que les contenus visuels sont essentiels à leur stratégie
  • 12 %

    c’est l’augmentation

    de trafic moyenne générée par les infographies.
Étape 4

Personnaliser l’infographie pour la rendre plus percutante

Une infographie est (aussi) un support de communication personnalisé

Vous disposez d’une infographie « brute », avec ses éléments disposés et ses textes rédigés. Il s’agit maintenant de la personnaliser afin qu’elle ne ressemble à aucune autre, et surtout pas à celles de vos concurrents directs. Cela dans un double objectif : rendre votre infographie plus percutante, de façon à ce qu’elle attire le regard des internautes et leur donne envie de la consulter. Et y appliquer votre charte graphique pour qu’elle soit cohérente vis-à-vis de vos autres contenus. Parce qu’il ne faut pas oublier une chose essentielle : une infographie est d’abord un support de communication et, en cela, doit être immédiatement identifiable comme une émanation de votre marque.

portraits consultants eskimoz

Les trois étapes pour personnaliser votre infographie

  • Le choix des polices

    Les polices d’écriture ont un impact plus important qu’on ne le croit : elles influent sur l’attractivité visuelle du contenu et permettent de guider le regard entre les différents éléments. Vous devez ainsi utiliser des polices et/ou des tailles distinctes pour hiérarchiser les éléments dans la page : police stylisée et de grande taille pour le titre principal, police plus sobre et de taille moyenne pour les sous-titres, police neutre et de petite taille pour les blocs de texte.

  • Le choix des couleurs

    Les couleurs contribuent à rendre une infographie unique. Elles font le lien avec votre charte graphique, et peuvent devenir un puissant levier de communication en générant des émotions particulières et en orientant les internautes vers les données importantes. Au même titre que les éléments de séparation (voir partie 3), les couleurs peuvent servir à regrouper des informations, à attirer l’attention sur des données spécifiques (emploi de nuances contrastées), à ajouter de la profondeur et de la texture (par exemple à l’aide d’un arrière-plan coloré et/ou décoré d’un motif), etc.

  • Le choix des visuels

    Les visuels donnent du rythme à l’infographie, apportent des informations complémentaires (parfois même en remplacement du texte), et guident les internautes dans leur découverte des différents éléments. Ces visuels peuvent prendre de multiples formes : icônes, images, illustrations, graphiques… Tout ce qui permet de valoriser les données et de communiquer l’information de façon simple et rapide.

Eskimoz

Notre engagement

  • Expertise

    Depuis 2010, nous sommes intervenus chez plus de 2 000 clients présents dans 90 pays. Grâce à cette expérience notre agence SEO répond avec précision à vos enjeux.

  • Passion

    Nous sommes une équipe de passionnés en veille constante sur les évolutions du secteur. Cet état d’esprit vous garantit de travailler avec des consultants SEO engagés dans votre réussite.

  • Performance

    Nous vous accompagnons dans la mise en place d’une stratégie ROIste. Notre engagement consiste à impacter votre business en vous offrant des relais de croissance.

faq

Des questions ?

Une infographie désigne un type de contenu utilisé comme support de communication pour transmettre des informations au public. Il s’agit d’un format essentiellement visuel, basé sur la mise en valeur de données chiffrées et statistiques, illustrées à l’aide d’icônes, de dessins, d’images et de graphiques. L’infographie est pensée pour apporter un maximum d’informations de manière simplifiée et immédiatement accessible.

L’infographie permet de concentrer un grand nombre de données dans une forme simplifiée, accessible à tous et facile à appréhender. Une infographie est donc un excellent moyen de diffuser un message clair auprès de ses audiences, tout en garantissant la bonne compréhension des informations et en améliorant leur rétention – les formats visuels étant les plus aisés à mémoriser. C’est aussi un levier de notoriété pour les entreprises.

Pour créer une infographie percutante, il faut commencer par élaborer le message que l’on souhaite faire passer, et par collecter les données pertinentes, soit en interne, soit en les puisant dans des référentiels. Il faut ensuite choisir le format adéquat en fonction du sujet et des données dont on dispose. Enfin, il faut disposer les éléments de manière cohérente, et personnaliser l’infographie pour lui conférer un style propre et unique.