Cocon sémantique : Le guide pour créer un cocon SEO

Le cocon sémantique est un outil de structuration de site web. Découvrez ce qu’est un cocon SEO et comment le mettre en place.

Nous contacter
Cocon sémantique : Le guide pour créer un cocon SEO
Définition

Comprendre les fondamentaux
du cocon sémantique en SEO

Qu’est-ce qu’un cocon sémantique ?

Le cocon sémantique désigne un ensemble de pages qui, sur un même site web, abordent différents sujets appartenant à un domaine thématique spécifique. C’est aussi un outil de structuration, dans la mesure où il est employé pour organiser l’architecture d’un site web et pour construire son maillage interne : les pages dont le contenu est sémantiquement proche sont reliées entre elles par des liens contextuels.

Le résultat prend la forme d’un groupe (ou « grappe ») de contenus. Cette « grappe » traite de manière exhaustive une thématique donnée, selon une structure établie en niveaux de profondeur : tout en haut, une page pilier à vocation générale (la page « mère ») puis, plus bas, des pages d’approfondissement (les pages « filles », voire « petites-filles »).

Cela, au profit des internautes qui trouvent dans ce cocon les réponses à toutes les questions qu’ils se posent autour d’un sujet donné.

Qu’est-ce qu’un cocon sémantique ?

Focus sur la notion de sémantique

Dans « cocon sémantique », il y a le terme « sémantique » : sa bonne appréhension est indispensable pour comprendre le fonctionnement d’un cocon SEO. En référencement naturel, la sémantique renvoie au sens des mots, c’est-à-dire à leur signification et aux intentions qu’ils recouvrent.

Pour pouvoir proposer des contenus pertinents aux internautes, les moteurs de recherche doivent d’abord comprendre de quoi parlent les différentes pages qui leur sont soumises à des fins d’indexation. Ils les comprennent d’autant mieux car celles-ci sont riches sur le plan sémantique et contextualisent les mots-clés employés.

Le cocon sémantique, ne fait que « grouper » des contenus de manière à optimiser leur richesse sémantique.

portraits consultants eskimoz

Exemple de cocon sémantique en SEO

Imaginons qu’un comparateur de prix souhaite créer un cocon autour du thème de l’assurance auto pour apporter des informations et des conseils à ses lecteurs. Ce choix de structuration des contenus a pour objectif de traiter l’ensemble des variations autour du thème initial, en tenant compte des différents aspects de la question, de manière à répondre aux problématiques des internautes. Voici à quoi pourrait ressembler cette structure.

  • Une page pilier

    La page pilier (de niveau 1) présente le sujet traité dans ses grandes lignes. Elle se focalise sur un mot-clé générique, comme « assurance auto » dans l’exemple qui nous intéresse ici. Le but est d’introduire la thématique qui fait l’objet du cocon sémantique, de formaliser la question que se pose l’internaute (en promettant d’y répondre), et de placer les liens qui renverront vers les pages du niveau inférieur.

  • Des pages intermédiaires

    Les pages intermédiaires (de niveau 2) découpent la thématique principale en plusieurs sujets, comme autant de déclinaisons. Par exemple, on va créer un groupe de contenus A sur les formules d’assurance auto qui existent, un groupe B sur les tarifs, un groupe C sur les profils d’assurés, etc. Là encore, ces pages doivent rester assez générales dans leur approche, puisque les précisions viendront au niveau inférieur : elles ont pour but d’orienter la recherche de l’internaute.

  • Des pages finales

    Les pages finales (de niveau 3) explorent, dans chacun des groupes de niveau 2, des questions très détaillées. Chaque page traite un angle bien particulier du sujet et travaille un mot-clé plus pointu, voire de type « longue traîne ». Par exemple, pour le groupe A relatif aux formules d’assurance : une page dédiée à l’assurance tous risques, une autre à la formule « au tiers », une autre aux différentes garanties, etc.

  • Des liens internes

    Enfin, les pages créées sont reliées entre elles, le maillage interne étant une caractéristique essentielle du cocon sémantique. Ces liaisons se font de deux manières : verticalement (la page de niveau 1 renvoie aux pages de niveau 2, qui elles-mêmes renvoient à la page de niveau 1 et aux pages de niveau 3 associées) et horizontalement (les pages situées sur un même niveau sont maillées entre elles).

Bénéfices

Quels sont les avantages
d’un cocon sémantique ?

Les raisons d’être du cocon sémantique

Le concept du cocon sémantique, popularisé par le référenceur Laurent Bourrelly, est une amélioration du principe du silo thématique (ou « siloing »). Il se fonde sur une idée aussi simple qu’efficace : pour plaire aux moteurs de recherche, il faut donner aux internautes ce qu’ils veulent.

Et pour cela, il faut structurer son site en tenant compte de leur cheminement de pensée : ce qu’ils recherchent et comment ils le recherchent. La création d’un cocon SEO en revient à répondre aux questions que se pose l’utilisateur lorsqu’il lance une recherche sur un moteur.

Cette façon de concevoir l’architecture d’un site correspond pleinement aux attentes des moteurs (et notamment de Google). Ils s’attachent à proposer aux internautes des contenus à forte valeur ajoutée, susceptibles de les guider dans la direction souhaitée. De cette façon, le cocon sémantique remplit deux fonctions : satisfaire les utilisateurs et plaire aux moteurs.

Les bénéfices d’un cocon sémantique
en SEO

Dans le détail, quels bénéfices peut-on attendre de la mise en ligne d’un cocon sémantique ?

  • Améliorer l’efficacité
    de son SEO

    Le cocon sémantique apporte aux internautes les réponses à leurs questions, tout en satisfaisant les exigences des moteurs de recherche. La combinaison des deux approches en fait un levier SEO particulièrement puissant. De plus, le maillage interne, très dense, donne du poids SEO au site. Et la multiplication des pages sur des sujets sémantiquement liés augmente vos chances de dominer la SERP sur une ou plusieurs requête(s) donnée(s).

  • Remonter sur une requête importante

    Sur certains mots-clés concurrentiels, il est presque impossible de se positionner avec des méthodes SEO classiques. Le cocon sémantique apporte une solution : la page ciblée (celle qui travaille le mot-clé visé) bénéficie à la fois du boost d’autorité conféré par l’ensemble du cocon, et du « jus » venant des pages associées qui s’affichent dans la SERP. C’est donc une façon de faire remonter une page stratégique sur une requête a priori hors de portée.

  • Booster l’autorité de son site

    Un cocon sémantique est aussi un levier d’expertise, une manière de montrer que vous maîtrisez pleinement un sujet. Avec, à la clé, un boost d’autorité : pour un moteur, dix pages reliées entre elles et traitant d’un même sujet confèrent plus d’autorité qu’une page unique (sauf si celle-ci reçoit plein de backlinks, mais ils sont difficiles à obtenir). C’est d’autant plus important que les critères d’expertise et d’autorité sont essentiels au référencement.

  • Optimiser la qualité de l’UX

    La structure d’un site web, lorsqu’elle est organisée autour d’un cocon sémantique, suit de près le cheminement logique de l’internaute qui effectue une recherche. Le résultat, c’est un site pensé pour l’internaute, sur lequel celui-ci navigue avec plus d’aisance et trouve plus facilement les informations voulues. En d’autres termes, le cocon SEO améliore la qualité de l’expérience utilisateur, ce qui envoie des signaux positifs aux moteurs.

  • Garder l’internaute sur son site

    En plus d’offrir une UX de qualité, le cocon sémantique encourage l’internaute à passer plus de temps sur le site web visité, et à consulter un plus grand nombre de pages. Outre les bénéfices en termes de SEO, c’est aussi un levier pour favoriser la conversion : dès lors que l’enchaînement des contenus suit la logique du visiteur et tend à résoudre ses problématiques, celui-ci est plus souvent amené à réaliser l’action souhaitée.

La notion de « jus de liens », l’une des clés du cocon sémantique

Le maillage des pages d’un site web favorise la circulation du « jus SEO » d’une page à l’autre. Or cette notion est au cœur du cocon sémantique, il importe donc d’en saisir toutes les implications. Pour faire simple, le « jus » désigne les acquis SEO d’une page tels qu’ils sont transmis à une autre page par l’intermédiaire d’un lien hypertexte.

Ces acquis concernent en particulier la popularité (« PageRank ») de la page d’origine, qui se reflète ainsi sur la page ciblée. Cette astuce explique l’importance des backlinks en référencement naturel, une page lambda pouvant booster son autorité en recevant le « jus » d’une page source populaire.

Dans le cadre du maillage interne, on cherche à orienter la circulation de ce « jus » pour augmenter le PageRank de pages stratégiques, et ainsi le faire remonter dans la SERP.

La notion de « jus de liens », l’une des clés du cocon sémantique
Application

Comment élaborer et créer
un cocon sémantique ?

L’élaboration d’un cocon sémantique : comprendre le parcours client

Si vous envisagez de créer un cocon pour votre site web, la première chose à faire consiste à cartographier avec soin le parcours de votre client idéal. Cela suppose de disposer de personas marketing : des portraits-robots de vos clients types, conceptualisés à partir de la segmentation de votre audience cible en tenant compte de certains attributs communs (tranche d’âge, situation géographique, centres d’intérêt, poste occupé dans l’entreprise, etc.).

À partir de chaque persona, il faut identifier les différentes étapes suivies par le prospect pour parvenir jusqu’à la conversion. On doit, pour cela, envisager toutes les variables et jalonner le parcours de l’internaute en y associant des contenus adaptés (eux-mêmes liés à des mots-clés pertinents), qui vont le pousser naturellement jusqu’à la prise de décision.

L’élaboration d’un cocon sémantique : comprendre le parcours client

La création d’un cocon sémantique SEO,
étape par étape

Une fois le parcours client bien identifié, il est temps de passer à la création du cocon sémantique. Voici les étapes à suivre.

  • étape 1

    Identifier les termes recherchés

    Dans un cocon sémantique, chaque page travaille un mot-clé particulier, associé à d’autres termes proches orbitant autour d’un même sujet. Il faut donc commencer par identifier les mots-clés en question. Une bonne façon de procéder consiste à lister, puis à hiérarchiser, les questions que se pose le prospect. Dans l’exemple de l’assurance auto, l’internaute cherchera sans doute les différentes formules, les garanties obligatoires et optionnelles, les tarifs, etc.

  • étape 2

    Dessiner l’arborescence du cocon

    Sur la base des mots-clés identifiés, eux-mêmes en lien avec le cheminement de l’internaute, on dessine la structure du cocon sémantique : contenu de la page principale, nombre de groupes de contenus pour les niveaux 2 et 3, liens envisagés pour relier les pages entre elles, etc. En toute logique, si le travail de cartographie et de recherche des mots-clés a été fait avec rigueur, l’arborescence du cocon devrait se révéler d’elle-même.

  • étape 3

    Rédiger les différents contenus

    Une fois l’arborescence bien établie, le gros du travail commence : il faut rédiger les contenus, en respectant l’univers sémantique concerné, les mots-clés à travailler, et plus généralement la charte éditoriale de l’entreprise. Ici, l’enrichissement sémantique est capital. Il est donc essentiel de confier cette tâche rédactionnelle à des experts en la matière, capables d’allier rapidité, qualité et efficacité.

  • étape 4

    Placer les liens internes

    Les liens sont au cœur du fonctionnement du cocon SEO. Il est donc important de suivre un schéma préalable, lui-même établi en fonction de la logique de cheminement de l’utilisateur : depuis une page A, quels contenus aura-t-il envie de lire en priorité ? Si vous avez un site de vente, quel est le meilleur type de contenu pour renvoyer le prospect vers un formulaire ou vers une fiche produit ? Etc.

  • étape 5

    Optimiser toutes les pages

    Enfin, n’oubliez pas d’optimiser chacune des pages de votre cocon sémantique, même si elles sont très nombreuses. Page par page, il est indispensable de veiller à la bonne densité du mot-clé, de remplir les balises, de structurer correctement le contenu, et de mesurer l’étendue du champ sémantique travaillé (à l’aide d’un outil d’analyse – voir plus bas). Ces optimisations vont donner plus de poids SEO à votre cocon.

Quel est le moment idéal pour créer un cocon SEO ?

Quel est le moment idéal pour créer un cocon SEO ?
  • Au lancement du site

    Il est plus facile de structurer un site en cocon(s) sémantique(s) dès la création de ce dernier. Cela permet de ne pas être pollué par l’existant.

  • Lors de la refonte

    La refonte est une bonne occasion d’ajouter un cocon sémantique à un site web, soit en le créant de toutes pièces, soit en réorganisant les contenus existants.

  • Pour optimiser le site

    Lors de l’élaboration d’une stratégie SEO pour votre site, on vous proposera peut-être de créer un cocon sémantique (si vos objectifs commerciaux s’y prêtent).

  • À tout moment !

    Consolider ses positions, placer une page sur une requête importante, améliorer l’UX… à tout moment, il y a de bonnes raisons de créer un cocon SEO !

Évaluation

Comment suivre les performances
d’un cocon sémantique ?

Mesurer l’impact d’un cocon sémantique

La mise en ligne d’un cocon sémantique n’est pas une finalité en soi. À travers ces contenus organisés en grappes, vous poursuivez un objectif précis : placer une multitude de pages dans la SERP, faire remonter une page stratégique (optimisée sur un mot-clé très concurrentiel) dans les premières positions, fluidifier le parcours des internautes sur votre site afin de favoriser les conversions…

Ces différents objectifs sont autant de finalités qui peuvent être mesurées avec précision, de manière à évaluer l’impact de ce cocon sur les performances du site en matière de SEO, de notoriété ou de volume de ventes. Ce type d’analyse doit donc être mené aussi régulièrement que possible une fois les pages en ligne.

portraits consultants eskimoz

Trois leviers pour évaluer les performances de votre cocon SEO

Plutôt que de vous livrer une liste d’indicateurs de performance à suivre (nombre de pages vues, taux de conversion…), nous allons évoquer trois leviers d’évaluation globale de l’impact d’un cocon sémantique, en lien avec les objectifs poursuivis.

  • Le comportement des internautes

    Parce qu’un cocon sémantique tente de reproduire le cheminement logique des internautes, il est pertinent de s’intéresser au comportement de ces derniers sur votre site web. Grâce à Google Analytics (et à d’autres outils plus poussés), vous pouvez suivre le parcours des utilisateurs et vous assurer qu’ils consultent bel et bien les contenus pertinents. Par exemple, un internaute qui commence avec la page « assurance auto » devrait logiquement, à l’issue de son parcours, aboutir au comparateur d’offres.

  • Le comportement des robots

    Si vous cherchez à gagner des positions ou à faire remonter une page particulière, vous avez tout intérêt à ce que les robots des moteurs de recherche voient les contenus de votre cocon sémantique. Or pour collecter des informations sur le passage des robots, l’idéal reste d’effectuer une analyse des logs : celle-ci vous montre votre site tel que le moteur le voit, vous permet de mesurer l’efficacité du crawl, et signale les pages éventuellement laissées de côté.

  • Les pages bien positionnées

    En toute logique, le nombre de pages positionnées sur les mots-clés travaillés dans votre cocon sémantique devrait augmenter de façon significative dans les semaines qui suivent (à condition que les robots aient bien accès à vos pages). Il est donc indispensable de faire le point sur les positions gagnées au fil du temps et, au besoin, d’apporter des correctifs à la structure du cocon afin de favoriser telle ou telle page stratégique.

Quels outils pour évaluer l’efficacité d’un cocon sémantique ?

Comme pour tout levier marketing, l’évaluation des performances d’un cocon sémantique passe par l’utilisation d’un certain nombre d’outils. Nous avons déjà évoqué le recours à Google Analytics pour suivre le comportement des internautes. À cela, il faut ajouter des solutions dédiées à l’analyse des logs, comme OnCrawl ou Screaming Frog.

Mais ce n’est pas tout : car la dimension « sémantique » du travail sur un cocon SEO nécessite de s’appuyer sur des outils spécifiques d’analyse, d’aide à la rédaction et d’enrichissement du vocabulaire employé. Parmi ceux-ci, citons YourTextGuru, SEOQuantum, 1.fr, ou encore Textfocus. Enfin, il existe des solutions spécialisées dans la visualisation de l’arborescence du site web et dans l’identification des erreurs de maillage interne, à l’image de Cocon.Se.

Notez que si vous travaillez avec une agence SEO, celle-ci vous fournira des rapports d’analyse complets qui vous permettront de suivre avec soin l’évolution des performances de votre cocon sémantique.

portraits consultants eskimoz
Eskimoz

Notre engagement

  • Expertise

    Depuis 2010, nous sommes intervenus chez plus de 2 000 clients présents dans 90 pays. Grâce à cette expérience notre agence SEO répond avec précision à vos enjeux.

  • Passion

    Nous sommes une équipe de passionnés en veille constante sur les évolutions du secteur. Cet état d’esprit vous garantit de travailler avec des consultants SEO engagés dans votre réussite.

  • Performance

    Nous vous accompagnons dans la mise en place d’une stratégie ROIste. Notre engagement consiste à impacter votre business en vous offrant des relais de croissance.

faq

Des questions ?

En référencement naturel, le cocon sémantique désigne une manière de structurer un site web et d’en mailler les pages en favorisant les rapprochements sémantiques. Le but est de former des grappes de contenus qui traitent d’une thématique donnée de façon exhaustive, sur plusieurs niveaux de profondeur. Cette approche permet d’aborder une grande quantité de mots-clés associés à une requête principale, dans une optique essentiellement SEO.

La structuration en cocon sémantique suit le cheminement de pensée d’un internaute qui cherche des informations ou des réponses à ses questions. Bien construit et optimisé, un cocon contribue à booster les performances SEO du site web, à positionner un plus grand nombre de pages dans la SERP sur des mots-clés stratégiques, à gagner en autorité, à améliorer l’expérience utilisateur, et à garder plus longtemps les internautes sur ses pages.

La mise en place d’un cocon sémantique se fait en deux temps. D’une part, il s’agit de comprendre le parcours de son client idéal afin d’en identifier les grandes étapes et d’imaginer une arborescence adaptée. D’autre part, il faut créer le cocon à proprement parler : en recueillant les mots-clés pertinents, en structurant les pages, en rédigeant les contenus (sans oublier de les optimiser), et en reliant les pages entre elles.