SEMrush : les 5 fonctionnalités SEO à ne pas louper !

publié le 28 octobre, 2020 par

0 commentaires

En une décennie, SEMrush est devenu l’un des outils les plus courus dans le monde du marketing digital. Conçu au départ comme une simple solution d’analyse des mots-clés, il s’est transformé avec le temps pour s’imposer comme un véritable couteau suisse marketing à destination des professionnels du référencement naturel.

Son succès se passe de commentaires : SEMrush est aujourd’hui utilisé par plus de 6 millions de personnes dans une centaine de pays.

L’une des fonctionnalités les plus appréciées des consultants SEO réside dans la possibilité de collecter des données indispensables à la mise en place d’une stratégie d’optimisation pertinente (volumes de recherche pour des mots-clés spécifiques, concurrentialité, estimations du trafic organique généré par des requêtes sur une certaine période de temps…).

Mais c’est loin d’être le seul avantage offert par SEMrush en matière de référencement naturel ! Car d’autres fonctionnalités s’avèrent tout aussi indispensables à ceux qui travaillent à booster le positionnement des pages web.

SEMrush : l’outil de référencement devenu « kit marketing tout-en-un »

Au départ, il y a un simple outil de référencement du nom de Seodigger, créé par Oleg Shchegolev et Dmitry Melnikov, qui devient par la suite une extension du navigateur Firefox. L’idée est toute simple : faire en sorte que la compétition autour de la visibilité digitale soit transparente et équitable, de manière à offrir les mêmes chances à n’importe qui de positionner son site web dans les sommets des résultats. C’est dans cet esprit que SeoQuake Company devient, en 2008, SEMrush.

Passionnés de référencement naturel, les deux fondateurs voulaient créer un outil permettant d’identifier les tendances du marché et les bonnes pratiques des professionnels du web. À partir de là, le bouche-à-oreille permet à l’outil de prendre son envol. En 2016, le nombre d’utilisateurs franchit le seuil du million ; en 2020, il passe à 6 millions. Des sociétés multinationales comme eBay, Booking ou BNP Paribas s’en servent quotidiennement.

La place de SEMrush dans le paysage SEO

Pour comprendre la place occupée par SEMrush dans le paysage du référencement naturel, il faut d’abord avoir une idée claire de ce qu’est ce paysage. Le SEO, c’est une compétition acharnée, où tous les participants espèrent positionner leurs pages web dans les premières places des SERP (les résultats des moteurs de recherche), condition sine qua non pour générer du trafic qualifié – donc pour acquérir de nouveaux clients. L’enjeu est double : il faut à la fois être utile aux internautes et contenter les algorithmes des moteurs de recherche. L’un ne va pas sans l’autre.

Pour y parvenir, il est indispensable d’appliquer une méthodologie bien particulière : l’optimisation SEO. Celle-ci s’appuie sur un certain nombre de présupposés : audit complet de l’existant pour en tirer des recommandations stratégiques (analyse interne et veille concurrentielle), rédaction de contenus de qualité et SEO-friendly, diffusion de ces contenus sur les bons supports (dont les réseaux sociaux), suivi des performances, etc. Telle est la méthodologie partagée par les professionnels du référencement naturel, autrement dit : les consultants SEO. Dans ce but, ceux-ci ont besoin d’utiliser des outils pertinents et efficaces.

Plébiscité par les spécialistes du SEO, SEMrush est la boîte à outils la plus complète et la plus pratique du marché. Elle embarque de nombreuses fonctionnalités permettant d’adopter cette méthodologie et d’élaborer une stratégie d’optimisation pertinente, à l’aide d’un maximum d’informations. Cela explique que l’outil soit régulièrement récompensé et cité parmi les meilleures solutions digitales. Mais quelles sont exactement ces fonctionnalités SEO ?

Les 5 principales fonctionnalités SEO de SEMrush

Parmi ces fonctionnalités qui font de SEMrush une boîte à outils complète, voici celles qui s’avèrent indispensables aux consultants SEO.

1. La collecte des données

SEMrush dispose d’une base de données immense, déterminante pour la mise en place d’une stratégie SEO pertinente. L’outil transpose d’énormes volumes de données relatives au trafic web et au comportement des internautes, pour les présenter sous forme de tableaux et de graphiques d’où il est possible d’extraire des informations précieuses. Quelques exemples des plus utiles :

  • Les mots-clés positionnés d’un site web (à une date donnée, sur une période de temps, etc.).
  • Les pages répondants sur ces mots-clés.
  • Les volumes de recherche associés.
  • Le niveau de position pour des pages données (Top 5, 10 ou 20).
  • La concurrentialité des requêtes et le degré de difficulté estimé pour se positionner dessus.
  • Les typologies de contenus mises en avant par les moteurs de recherche sur ces requêtes.
  • Le nombre et la nature des backlinks.
  • Etc.

Ces informations fournies par SEMrush constituent le socle sur lequel une stratégie SEO peut être édifiée. Elles sont utilisées dans le cadre d’un audit SEO pour faire le point sur l’existant (mots-clés travaillés, qualité de l’optimisation réalisée, performances techniques, nombre de backlinks…) et pour en tirer des recommandations, notamment au niveau des mots et des expressions-clés à travailler pour positionner les pages dudit site dans les premières places des SERP de Google et des autres moteurs de recherche.

2. L’édition de rapports SEO complets et automatisés

L’autre intérêt SEO de SEMrush a trait à ce qu’on appelle le « Rank Tracking », le suivi rigoureux du positionnement d’un site. SEMrush donne accès à une panoplie de fonctionnalités afférentes, dont un « Toolkit SEO » permettant d’éditer des rapports circonstanciés. Ces rapports sont essentiels au travail quotidien d’un consultant SEO, parce qu’ils l’aident à évaluer la pertinence de ses actions et la performance des leviers actionnés.

Grâce à cette fonctionnalité, on peut…

  • Mettre en place un suivi automatisé des mots-clés positionnés sur un site, dans le but d’enregistrer les hausses et les baisses de positionnement – et, le cas échéant, de réagir sans attendre pour redresser la barre. Puis éditer des rapports de positionnement organique.
  • Comparer les positions des pages en fonction de plusieurs variables, par exemple selon le type de support utilisé pour accéder à Internet (comparaison des SERP sur desktop et sur mobile).
  • Automatiser les audits des backlinks, les fameux « liens entrants » si déterminants dans le cadre d’une stratégie de référencement naturel, notamment pour le netlinking.
  • Éditer des rapports d’audit pour évaluer la bonne santé d’un site web du point de vue de ses performances techniques, de son explorabilité, ou encore de sa sécurité.
  • Éditer des rapports complets au sujet des concurrents sélectionnés – ce qu’on appelle la « Découverte des concurrents » – et évaluer les chances d’un site de se positionner sur certains mots-clés spécifiques ou de gagner un Featured Snippet aux dépens d’un rival qui l’occupe déjà (par exemple, une Position Zéro).

Autant de rapports qui permettent à un consultant d’ajuster sa stratégie SEO en temps réel et d’actionner les bons leviers.

3. L’analyse de la concurrence SEO

On le sait : le référencement naturel est une activité très concurrentielle. Positionner une page sur une requête donnée en revient à dépasser un certain nombre de pages rivales qui occupent déjà les premières places. Une bonne lecture des tendances du marché et des positions concurrentes est primordiale pour élaborer les stratégies SEO adaptées ; et c’est précisément ce que SEMrush permet de faire à travers sa fonctionnalité de découverte des concurrents.

Cette fonctionnalité offre la possibilité d’analyser les sites des concurrents directs, de les comparer avec un site référent dont on souhaite améliorer le positionnement (en termes de similarités sémantiques, de liens entrants, d’efficacité en matière de publicité sociale…), et de mettre en place les stratégies pertinentes pour conquérir les premières positions. Il suffit d’entrer l’URL des sites désirés pour obtenir une vue d’ensemble des stratégies adoptées.

Dans le détail, SEMrush analyse :

  • Le trafic généré par les concurrents sur des requêtes choisies (mots-clés les plus performants, changements dans les positions au fil du temps, etc.).
  • Les tendances du marché.
  • Le positionnement de sites concurrents à des fins de comparaison.
  • Les mots-clés travaillés en commun et les opportunités relatives à des requêtes moins concurrentielles.
  • La répartition des domaines référents (authority score).
  • Les backlinks (nombre total, évolution mensuelle avec liens gagnés ou perdus, répartition des ancres et des liens…).
  • Les performances SEA (mots-clés associés aux recherches payantes, volume d’annonces display et textuelles, produits affichés sur Google Shopping, etc.).
  • Les performances des contenus publiés par les concurrents et l’efficacité de leurs canaux de diffusion.
  • Les performances des comptes sociaux concurrents (nombre d’interactions, engagement généré, etc.).

Cette fonctionnalité SEMrush ne se limite pas à jeu d’espions : il s’agit d’élaborer des stratégies SEO en ayant une connaissance aigue de ce que font déjà les concurrents et des opportunités de marché à explorer, soit en s’inspirant de l’existant, soit en imaginant des stratégies alternatives (par exemple en privilégiant les mots-clés longue traîne), soit en combinant les deux approches.

4. La gestion centralisée des réseaux sociaux

L’importance grandissante des leviers SEO externes contraint les consultants à tenir compte de plus en plus des réseaux sociaux et de leur place au sein des stratégies d’optimisation.

Bien que l’impact des plateformes sociales sur le référencement organique soit indirect, celles-ci constituent néanmoins une source non négligeable de trafic et un moyen de diversifier les canaux d’acquisition (le Journal du CM estime que 12 % du trafic web global est généré par les médias sociaux).

Par conséquent, SEMrush s’est mis à la page et propose une boîte à outils permettant de centraliser la gestion de ces plateformes depuis une interface unique. Ainsi, le Social Media Toolkit permet de…

  • Programmer des publications à l’avance, afin de toucher l’audience cible au bon moment (y compris la nuit ou le week-end).
  • Monitorer les performances des publications sociales en termes d’interactions et d’engagement (mentions « J’aime », commentaires, partages…).
  • Suivre l’activité des comptes sociaux gérés par les concurrents.

Pour cela, SEMrush a développé deux outils conçus pour assister les consultants SEO et les community managers :

Le Social Media Poster qui permet de rédiger, de programmer et de publier du contenu sans quitter l’interface SEMrush (fonctionne pour Facebook, Twitter, Instagram et Pinterest).

  • Le Social Media Tracker qui englobe tous les outils permettant de suivre ses comptes sociaux et ceux des concurrents, de comparer les niveaux d’engagement, d’identifier les contenus qui font mouche, etc.

5. La création de contenus de qualité et SEO-friendly

On compte environ 200 critères de positionnement en référencement naturel. Un bon tiers de ces critères a trait aux seuls contenus. Autant dire que la création de contenus optimisés représente, pour les consultants SEO, un défi de tous les instants.

SEMrush l’a bien compris et propose une fonctionnalité adaptée : un système de workflow complet permettant de créer des contenus conformes aux exigences du référencement naturel – autrement dit, des contenus SEO-friendly.

Cette fonctionnalité donne accès à des outils permettant de…

  • Trouver des idées de contenus (Topic Research) à partir de mots-clés et de sujets donnés ;
  • Identifier les sujets qui intéressent les internautes, en lien avec une thématique donnée ou un secteur d’activité ;
  • Créer des titres percutants capables de capter l’attention des internautes (à partir d’exemples performants) ;
  • Repérer les stratégies concurrentes qui donnent les meilleurs résultats, afin de s’en inspirer ;
  • Optimiser les contenus en puisant dans les bonnes pratiques SEO ;
  • Vérifier que les contenus ont été correctement optimisés sur la base des recommandations faites par SEMrush ;
  • Mesurer l’impact des contenus sur le positionnement des pages pour des mots-clés ciblés.

Ces métriques servent à évaluer les performances d’une stratégie de contenu (à des fins de référencement naturel), mais aussi à valoriser une démarche content marketing en interne en montrant des résultats relatifs au positionnement dans les SERPs. Attention, pour autant : SEMrush donne un sacré coup de main, mais ne s’occupe pas de rédiger les contenus !

Comme on peut le voir, les atouts de SEMrush vont bien au-delà de la récolte des mots-clés et de l’évaluation des volumes de recherche.

C’est un outil complet, indispensable aux consultants SEO, mais également à tous ceux qui ambitionnent d’élaborer des stratégies marketing pertinentes et performantes.

Si vous avez aimé cet article, vous pouvez laisser un commentaire ou nous suivre sur Facebook ou nous suivre sur Twitter.

Cet article a été posté dans Référencement naturel et taggué . Ajoutez le lien permanent à vos favoris.

Vous souhaitez en savoir plus sur la mise en place d’une stratégie SEO ?

N'hésitez pas à nous contacter dès à présent !

0 réponses pour "SEMrush : les 5 fonctionnalités SEO à ne pas louper !"