Le Bootcamp SEO 2024 ouvre ses portes. Inscrivez-vous ici ❄️

Tracking server-side : comment le mettre en place ?

Publié le 30 avril 2024 - Mise à jour le 30 avril 2024

Par Andréa Bensaïd

Fondateur d'Eskimoz. J'accompagne les entreprises de toutes tailles dans leur stratégie d'acquisition digitale.

tracking server side

Dans un paysage numérique en constante évolution, où la confidentialité des données et la réglementation des cookies deviennent des sujets prédominants, le tracking server-side émerge comme une solution incontournable. Annoncée en 2020, la fin des cookies tiers par Google a propulsé les entreprises à reconsidérer leurs stratégies de suivi des données utilisateur. Le tracking server-side s’impose désormais comme un pivot crucial pour maintenir une collecte de données robuste et respectueuse de la vie privée.

Nous plongerons dans les détails de cette technologie, en examinant ses avantages par rapport au tracking client-side traditionnel, ses implications pour l’expérience utilisateur et les meilleures pratiques pour son implémentation. Que vous soyez un professionnel du marketing digital ou un développeur aspirant à intégrer des solutions de tracking respectueuses de la confidentialité, cet article vous fournira les clés pour comprendre et mettre en œuvre efficacement le tracking server-side.

Qu’est-ce que le tracking server-side ?

Le tracking server-side est une solution efficace pour recueillir directement les données dont votre entreprise a besoin pour définir sa stratégie marketing. Le tracking server-side permet d’améliorer la performance de collecte des données ainsi que l’expérience des tiers sur votre site Internet. Découvrez tout ce qu’il faut savoir sur cet outil à l’efficience révolutionnaire.

Server side tracking 1

Une composante des analyses d’audience sur Internet

Le tracking server-side est une composante essentielle du web analytics. Les analyses d’audience Internet regroupent les techniques de mesure, de collecte et d’analyse des données d’un site Web ou d’une application dans une perspective d’amélioration continue.

Ces analyses sont précieuses pour étudier les comportements des visiteurs sur les sites Internet et les applications mobiles. C’est un élément nécessaire pour concevoir des plans de développement de marketing digital.

Définition d’un tracking server-side

Tracking server-side peut se traduire par “suivi côté serveur”. Il se présente comme une technique permettant de recueillir les données générées par un utilisateur lorsqu’il consulte la page d’un site Web. Leur transmission est ensuite effectuée vers un serveur de destination pouvant revêtir l’une des caractéristiques suivantes : un système CRM, un outil de personnalisation, une solution analytics, etc. En général, le serveur initial est le serveur hébergeant le site Web visité. Les tracking server-side sont assez difficilement détectables par les systèmes.

Qu’est-ce qu’un tracking client-side ?

Le tracking client-side se traduit par le “suivi côté client’. Il se définit comme l’antagoniste du tracking server-side. Selon ce modèle, les données sont collectées via le système des balises Javascript. Ces dernières sont implémentées dans les pages d’un site Web et s’exécutent sur le navigateur du visiteur.

Les informations obtenues par l’intermédiaire des balises Javascript sont transmises depuis le navigateur vers un serveur distant. Celui-ci traite les données et les stocke. Le tracking client-side est décelable assez facilement par les systèmes.

Server side tracking 2

Quels sont les avantages du tracking server-side ?

Les avantages du tracking server-side sont variés. Ils témoignent de l’efficience de ce système, aussi bien pour le propriétaire du site Web que pour ses visiteurs.

Une meilleure expérience utilisateur

Avec le tracking server-side, l’interaction des tiers avec le site Web d’une entreprise est directement améliorée. Le temps de chargement est réduit et le SEO, Search Engine Optimization, s’en trouve boosté. Une meilleure expérience utilisateur induit un meilleur taux de conversion.

Obtenir des données plus précises

Le tracking server-side offre l’opportunité de récupérer un grand nombre de données, usuellement bloquées par les ad blockers des navigateurs (Edge, Google Chrome, Safari). La qualité de ces données est davantage pertinente pour les entreprises souhaitant les exploiter à des fins marketing. Le tracking server-side est une excellente solution pour collecter des données utiles pour l’entreprise auprès d’un grand nombre d’utilisateurs en temps réel.

Un meilleur contrôle des données

Le tracking server-side est un moyen permettant de réduire l’impact des ad blockers. Un ad blocker se présente sous la forme d’une extension dans le navigateur. Il intègre un listing de noms de domaines et d’URL qu’il bloque.

Les ad blockers ont la mauvaise tendance de bloquer l’ensemble des requêtes envoyées vers Google Analytics. Lorsque le tracking server-side entre en jeu, il permet d’envoyer des requêtes vers l’URL du serveur. Les ad blockers ne reconnaissent pas l’URL qu’ils doivent bloquer. Pour être pleinement opérationnel dans le cadre du contournement des ad blockers, le tracking server-side doit être paramétré avec précision.

Une confidentialité optimale pour les clients

Le tracking server-side garantit une meilleure confidentialité aux utilisateurs d’un site Web, via l’anonymisation des données. Les entreprises utilisant le tracking server-side reprennent le contrôle des données transitant sur leur site Web. Elles ont l’assurance de garantir aux utilisateurs un respect optimal du RGPD, le [Règlement général de protection des données.](https://www.economie.gouv.fr/entreprises/reglement-general-protection-donnees-rgpd#:~:text=Le règlement général de protection,application le 25 mai 2018.)

Une meilleure maîtrise des cookies first party

Les cookies sont essentiels pour suivre les activités en ligne des internautes. Ils sont importants également dans la diffusion de publicités ciblées. Les réglementations de plus en plus strictes en matière de confidentialité imposent un meilleur contrôle des cookies first party.

Le tracking server-side se dresse comme une alternative intéressante pour collecter les données des clients et les transmettre du côté de l’entreprise. Ces données sont transmises depuis le serveur du site vers le serveur de suivi sans passer par le navigateur de l’internaute.

Server side tracking 3

Quand faut-il mettre en place une collecte de données publicitaire en server-side ?

La mise en place d’une collecte de données publicitaires en server-side nécessite une planification précise. Il convient de sélectionner avec soin les bons outils et de s’assurer qu’ils respectent les réglementations en vigueur, telles que le RGPD.

Avant le déploiement d’une collecte de données publicitaires en server-side, une attention particulière doit être portée aux coûts du serveur cloud. Un plan de facturation optimisé élimine les requêtes superflues pour se concentrer uniquement sur les types de requêtes susceptibles d’être pertinentes.

Une planification minutieuse permet d’anticiper le volet technique assez complexe de l’implémentation du tracking server-side. Elle inclut des plateformes de collaboration et de gestion de projet. L’entreprise souhaitant déployer le tracking server-side s’assure de la compatibilité de son système avec les plateformes d’analyse qu’elle compte solliciter.

Après la phase préparatoire, l’entreprise est en capacité de mettre en place une collecte de données publicitaires.

Quelles sont les bonnes pratiques à adopter pour un tracking server-side optimal ?

Il existe plusieurs bonnes pratiques pour déployer efficacement le tracking server-side et l’implémenter dans un site Web. Découvrez une méthode optimale pour réussir le déploiement de cet outil.

  • Créer un serveur cloud

Dans un premier temps, il convient de créer un serveur cloud en recourant à un service performant tel que Google Cloud Run. Le service ne nécessite aucune gestion d’infrastructure.

  • Établir un sous-domaine

L’établissement d’un sous-domaine pour le serveur permet de bénéficier de cookies first party plus fiables dans le temps.

  • Configurer un conteneur serveur

L’étape suivante consiste à configurer un conteneur serveur à l’intérieur de Google Tag Manager (GTM). En l’associant au serveur cloud, il convient de s’assurer que les paramètres de sécurité et de confidentialité soient configurés de manière optimale, notamment via l’API, Application Programming Interface.

Server side tracking 4
  • Développer un client dans le conteneur serveur

Dans le but de traiter les données transmises des utilisateurs, le développement d’un client ****au cœur du conteneur serveur est recommandé. Il permet de convertir les données en événements pour un transfert efficient. Google Tag Manager (GTM) est un client particulièrement efficace.

  • Modifier le code du site / de l’application

La modification du code du site Web ou de l’application permet de rediriger les données vers le client développé à l’étape précédente. Plusieurs méthodes existent pour la modification de ce code : data layer, g tag, etc.

  • Implémenter les tags

Les tags sont des éléments déclencheurs. Leur implémentation dans le conteneur serveur offre la capacité de générer les événements et de les transférer avec efficience vers les serveurs d’analyse. Il est recommandé d’opter pour des tags personnalisés en fonction des besoins de l’entreprise.

  • Tester pour valider

La phase de test et de validation est réalisable par les outils de la plateforme Google Tag Manager. Elle permet de contrôler la qualité des données collectées et leur pertinence vis-à-vis des objectifs de collecte fixés par l’entreprise.

Guide : comment mettre en place le tracking server-side ?

Faire le point sur vos besoins

La compréhension des besoins et des objectifs de votre projet est nécessaire avant de sélectionner votre outil d’architecture. Les exigences fonctionnelles et non fonctionnelles doivent être posées tout comme les contraintes et les risques. Sur la base de ces informations, il est possible de déterminer la complexité de l’architecture dont vous avez besoin pour réaliser votre projet.

Choisir une plateforme d’attribution : l’exemple de Google Tag Manager

Après avoir déterminé la nature de vos besoins, vous pouvez choisir l’outil adapté à votre projet. Parmi les meilleures plateformes, citons GTM. Google Tag Manager offre une solution efficace pour ne plus avoir besoin de mettre à jour le code sur votre site Web. Ce code sert à définir l’action à déclencher suite à un événement. Avec GTM, les informations venant de votre site Web sont partagées directement avec Google Analytics.

Avec GTM, votre équipe marketing gère en direct le code pour collecter des données pertinentes. L’outil exige une maîtrise assez technique pour la configuration des tags et des différents paramètres.

Server side tracking 5

La configuration technique

Pour réussir la configuration technique du tracking server-side de votre site Web, plusieurs éléments sont à prendre en compte. Il convient de vous assurer de la compatibilité des outils et de l’architecture IT avec le déploiement de votre projet. Le délégué à la protection des données (DPO) est le responsable de l’articulation du projet avec la configuration technique de votre site Web.

Instaurez des KPIs et suivez-les attentivement. C’est particulièrement le cas pour l’exécution des scripts du tracking server-side, nécessitant un suivi approfondi. Pour parer à d’éventuels problèmes techniques, il est recommandé de réaliser des audits, des mises à jour ou encore des correctifs sur la base d’un plan régulier.

La phase de test

Après avoir paramétré votre outil, le DPO doit organiser une phase de test pour confirmer sa comptabilité avec le projet déployé. Cette étape permet de contrôler les performances de l’outil et sa réponse aux attentes du projet. Le DPO identifie les éventuelles anomalies et concourt à mettre en place des actions correctives.

Les formations pour votre équipe

Vos équipes ont besoin de formation pour appréhender les évolutions technologiques des différents outils IT. Pour une excellente maîtrise de Google Tag Manager et une compréhension des différents enjeux liés au traçage des données des internautes, il est important de miser sur une formation de qualité pour vos collaborateurs.

Veille et conformité RGPD

Les gestionnaires du tracking server-side doivent conduire une veille permanente concernant la conformité du RGPD. En France, ce règlement est enrichi de la loi Informatique et Liberté. La CNIL, Commission nationale de l’informatique et des libertés, réalise des mises à jour régulières pour protéger les données des internautes.

Le web tracking est une préoccupation centrale pour les autorités de contrôle françaises et européennes. Celles-ci souhaitent encadrer strictement la collecte des données auprès des internautes. La gestion des cookies et des traceurs évoluent donc constamment pour assurer une sécurité optimale sur Internet. Des audits RGPD permettent de suivre la conformité des sites au regard de la législation.

Comment mettre en œuvre Google Tag Manager côté serveur ?

Pour mettre en œuvre GTM côté serveur, il est recommandé de suivre la configuration automatique. Lors de la sélection du server container, il est recommandé de choisir “Provisionner automatiquement le serveur de taggage”. La configuration automatique permet de programmer simplement la tâche de configuration d’un tracking server-side.

Cette option nécessite de passer par le service App Engine déployé par Google Cloud Platform. L’utilisateur réalise ensuite la configuration d’un nom de domaine personnalisé pour bénéficier des cookies first party. Puis, le passage à l’environnement App engine flexible permet d’éviter la perte de données.

Pour conclure

Le tracking server-side représente une somme d’avantages pour préciser les stratégies marketing digital d’une entreprise. Une fois déployé, il permet de définir des campagnes de communication plus avancées grâce à une meilleure compréhension du comportement et des recherches des internautes. Même si cette solution nécessite un investissement financier et technique, elle représente de véritables opportunités pour capter des précieuses données.

FAQ

Le tracking server-side fonctionne-t-il avec des cookies ?

Le tracking server-side fonctionne à l’aide des cookies first party. Il n’a pas besoin des cookies tiers. Cette nuance permet de garantir à l’internaute la propriété de ses données.

Avez-vous besoin de connaissances techniques pour configurer un tracking server-side ?

Une formation approfondie permet d’appréhender toutes les subtilités de la configuration d’un tracking server-side. Le processus de mise en place nécessite de bonnes connaissances pour déployer le projet avec succès.

Google Tag Manager enregistre-t-il les données des internautes qui visitent votre site ?

GTM ne stocke pas les données des internautes. Il se contente de transférer celles-ci vers des outils tiers.

Comment assurer l’adaptabilité de l’architecture de votre système ?

Assurer l’adaptabilité de l’architecture de votre système est possible à travers le déploiement de plusieurs points :

  • Modulariser le système : diviser le système en plusieurs composants.
  • Appliquer des modèles de conception pour résoudre les problèmes de fonctionnement.
  • Recourir à des ressources externes pour le système du code source.
  • Déployer des boucles de rétroaction pour mesurer les performances.
  • Adapter le système aux changements.

Comment s’assurer de la fiabilité et de la sécurité de votre système ?

Pour garantir la fiabilité et la sécurité de votre système, un DPO peut suivre la trame suivante :

  • Définir les exigences en termes de sécurité.
  • Déployer des audits et des tests pour confirmer la fiabilité du système.
  • Appliquer les normes de codage.
  • Définir une politique de sécurité ferme.
  • Réaliser des mises à jour régulières.

Derniers articles

Publié le 23 avril 2024

L'Importance des mots-clés longue traîne en SEO 

Apprenez ce qu'est un mot-clé longue traîne, des exemples de comment les utiliser, et pourquoi ils sont essentiels pour votre SEO.

Publié le 9 avril 2024

Le Guide Complet pour Identifier et Résoudre la Cannibalisation SEO 

Ne laissez pas la cannibalisation SEO handicaper votre performance SEO. Découvrez dans cet article ce qu'est la cannibalisation SEO et quatre manières de la corriger.

Publié le 25 mars 2024

Mises à jour Google en 2024 : quelles sont les dernières mises à jour de l'algorithme

Découvrez les dernières mises à jour de Google en 2023 : Page Experience, Product Review, Core Update, Helpful Content et bien plus encore.